L'autre jour je me baladais sur le forum The H.A.M.B., et en lisant les posts consacrés à un pickup Chevy topchoppé dans les 50's je tombe sur la couverture de Car Craft Magazine de mai 1954. Outre le Chevy en question, un titre, "How to customize your MG", et une photo attirent mon regard, et là je me rappelle que j'ai aussi shooté un beau petit roadster T-Type à Béthune, aperçu par hasard planté tout seul au milieu du parking d'une superette à quelques dizaines de mètres du meeting..

Une bien jolie MG TD 1950-1953, dernière génération donc, et ultime évolution d'une chouette série de petites sportscars à la fois basiques, agiles, véloces et sexys. Le genre d'imports qui ne pouvaient qu'intéresser une frange non-négligeable des hot-rodders de l'époque, toujours à l'affût de caisses pas chères (une fois passées dans le marché de l'occasion), faciles à modifier, et bien sûr nettement plus exotiques et groovy que les sedans made in U.S.A. Si on creuse un peu sur le net, on trouve vite une Triumph TR3, une Austin-Healey, ou une Jag hot-roddée au grand dam des puristes du boulon d'origine, mixant style British et bon gros V8 américain, pour un résultat gonflé, bien fun, et somme toute très logique.. Carroll Shelby ne s'y était pas trompé, d'ailleurs, en droppant en '62 le small block Ford 289 - future motorisation de la Mustang - dans le chassis tubulaire de l'AC-Ace, un roadster anglais en bout de course, qui allait dérechef se métamorphoser en bouffeuse de Corvettes sous le nom d'AC Cobra..

Mais revenons à notre Midget.. Un modèle revisité par MG spécifiquement pour le marché US, ou la plupart des 30000 exemplaires produits se sont vendus au début des 50's. Propulsé par un petit 4-cylindres d'1,3 litres, ouvert aux éléments comme tout bon open 2-seater qui se respecte, ultrabasique mais élégant et plein de charme, c'est vraiment l'archétype du roadster anglais dans toute sa splendeur.. Jolly good!

 

IMGP1962

IMGP1965

IMGP1967

IMGP1964

IMGP1969

IMGP1968

IMGP1963

IMGP1971

IMGP1961