Alors bien sûr, en plus des incontournables références historiques aux légendaires soul screameuses Etta James et Koko Taylor, on va immanquablement comparer la jeune Bette Smith à la regrettée Sharon Jones, même énergie, même origine géographique et culturelle (Brooklyn - le quartier encore majoritairement noir de Bedford Stuyvesant, pour être précis) et même amour inconditionnel de la musique soul dans ce qu'elle a de plus intemporel, nourri par le meilleur apprentissage qui soit, celui des chorales religieuses et du gospel.

Mais Bette Smith semble avoir du caractère à revendre, et on peut espérer qu'elle aura rapidement l'occasion de se tailler sa propre réputation. En attendant, un premier album vient de paraître sur Fat Possum Records / Big Legal Mess Records et ce Jetlagger vaut plus qu'un simple détour, entre soul profonde et rock'n'roll bien gonflé (jettez une oreille au single I found love, elle sonne comme la fille cachée de Sharon Jones et de Bon Scott..) La miss a aussi torché, en sûrement pas plus de quelques heures,  le clip fauché ci-dessous en guise de promo pour le lp en question, s'amusant à se la jouer mangeuse d'homme flamboyante avec deux potes, et malheureusement la piste choisie est le seul titre un poil faiblard de l'album. Une affaire à suivre, tout de même..

Bette Smith - Manchild (Official Video)