Le fil conducteur de Eyes Wild Open / "Sur une photographie qui tremble"? Regrouper un paquet de photographes aux parcours et aux univers très différents, mais qui tous se retrouvent plus ou moins consciemment dans le sillage des grandes figures de la photographie intuitive / instinctive des figures tutélaires Robert Frank et William Klein, ainsi que des japonais de la revue Provoke.

Au final, et malgré une fausse bonne idée (la partie consacrée au grand Daido Moriyama, sous forme de diaporama sur grand écran avec défilement rapide, un peu fourre-tout et sans cohérence), une chouette manière de (re)découvrir pointures et jeunes talents, notamment les travaux de Sébastien Van Malleghem et de Alisa Resnik. Une belle exposition, donc, proposée au Botanique, à Bruxelles, jusqu'au 22 avril prochain, avec en bonus (jusqu’au 25 mars) un espace spécifique dédié à une vingtaine de tirages signés Yusuf Sevinçli.

brux exp EWO 6

brux exp EWO 5

brux exp EWO 4

brux exp EWO 7