21 avril 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: The Land That Time Forgot

Donc, le pilote, qui vole pour la CIA, se retrouve inopinément pris dans un étrange vortex spatio-temporel, qui recrache sans prévenir son coucou en perdition au dessus d'une contrée étrangement étrangère, jungle et volcans à perte du vue et instruments de bord définitivement out. Il se crashe, s'extirpe des débris de l'appareil avec quelques rations de survie et son Colt 45, et commence à progresser au coeur de la jungle en question, lorsque, soudain, il entend un abominable grognement.. et aperçoit un paquet de nanas absolument somptueuses poursuivies par un dinosaure aussi maousse que mal-intentionné. En bon gentleman, il décide d'intervenir, abat le "reptile" avec son six-coups et se retrouve vite entouré d'une horde de 48 (!) amazones, bien décidées à le remercier. et comme les amazones en question know how to shake it, what a way to die, il meurt le sourire aux lèvres in the land that tIme forgot.

Un chouette clin d'oeil à la série B de 1975 signée Kevin Connor et au bouquin de Edgar Rice Burroughs (sans oublier Jules Verne, et le premier lp des Hoodoo Gurus!), et un de mes titres favoris des excellents Kryptonics, groupe phare de la scène de Perth dans les années '80 et l'un des tous meilleurs combos power pop garage punk australiens toutes générations confondues, avec ici une version live brut de décoffrage de cette géniale piste issue d'un de leurs singles, que j'avais pour ma part découvert à l'époque via l'excellente compil' I could'a been a contender parue sur Waterfront Rds en 1989. Enjoy.

The Kryptonics - The Land That Time Forgot

kryptonics