16 septembre 2018

Béthune Rétro 2018 - Lincoln Continental Coupe

Monumental.. Ce coupé '47-'48 est la dernière évolution du modèle spécial souhaité en 1939 par Edsel Ford, le fils de Henry, qui désirait à la fois une caisse classieuse pour ses vacances et un véhicule susceptible de promouvoir la marque de luxe du groupe Ford. Propulsé par un aristocratique Lincoln-Zephyr V12 (!) de 4,8 litres, le modèle de '39 était sublime, alliant lignes "Streamline Moderne" (la version américaine du mouvement Art Déco) et influences européennes (comme la roue de secours apparente logée derrière la malle arrière - d'où le nom "Continental"), avec élégance et panache. Mais à la fin de la seconde guerre mondiale, Lincoln décida de revamper rapidement son coupé / cabriolet emblématique en lui gonflant ses ailes avants et arrières, et en lui concoctant cette maousse calandre façon cathédrale baroque! Spectaculaire, non?

IMGP6016

IMGP6021

IMGP6017

IMGP6023

IMGP6024

IMGP6019

IMGP6018

IMGP6015

IMGP6025


06 septembre 2018

Béthune Rétro 2018 - Another Kool '51 Two-door Pontiac..

Entre le Business Coupe dépouillé croisé à Tournai il y a quelques mois et cette belle Pontiac Chieftain de la même année, on constate à quel point le trim (l'ornementation) peut complètement transfigurer une caisse. la carrosserie de la Sedan deux-portes ci-dessous était effectivement bien chargée en chromes, d'origine ou optionnels, tel ces bumpers guards supplémentaires rendant la face avant encore plus impressionnante. Curieusement, plus de baguettes latérales qui normalement ornent les flancs de la carrosserie, mais les sabots d'ailes arrières et le tour de trappe à essence apportaient tout de même une petite touche de chrome à ceux-ci. Décidément, j'ai vraiment un faible pour les Pontiac early-fifties..

IMGP6294

IMGP6298

IMGP6300

IMGP6313

IMGP6297

IMGP6299

IMGP6312

IMGP6304

IMGP6303

IMGP6301

IMGP6302

28 août 2018

Béthune Rétro 2018 - Big Rims Caddy De Ville 1965

On pouvait croiser pas mal de grosses cads des 60's et des 70's à Béthune cette année, mais je suis tombé en arrêt devant ce titanesque cabrio Cadillac De Ville black on black on black (soit carrosserie, capote et intérieur noir), tapi à l'affût entre une Charger troisième génération et un convertible Mustang 65, qui du coup semblait presque petit à côté. Pensez donc: les Cadillacs de cette époque étaient des monstres de plus de 2 mètres de large et 5,70 mètres de long, tout en arêtes tranchantes et angles vifs, déjà très impressionnantes d'origine, et ce convertible posé pas trop loin du sol sur ces big rims Foose Legend en 20 pouces en imposait encore plus. Le gros V8 de sept litres de cylindrée, dans son compartiment moteur impeccable, valait également le coup d'oeil..

IMGP6416

IMGP5990

IMGP6423

IMGP5991

IMGP5989

IMGP6432

IMGP6433

IMGP6426

IMGP6421

IMGP6420

IMGP6417 2

IMGP6418

IMGP6419

IMGP5999

IMGP6429

31 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Three not so tame Impalas..

La fullsize Chevrolet Impala des sixties se prête à tous les traitements sans pour autant nécessiter de grosses modifs côté esthétique, comme on pouvait le constater avec ce coupé Super Sport '64 légerement modifié et ce lowrider cabrio '63 sur hydrauliques qui cotoyaient un coupé '63 complétement d'origine jusqu'au bout de ses enjos.

IMG_1278

IMG_1308

IMG_1489

IMG_1313

IMG_1279

IMG_1312

IMG_1277

IMG_1309

IMG_1280

IMG_1316

IMG_1491

Posté par Southpaw à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

30 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Buick Special 1954 Convertible

Ce très beau cabriolet Buick Arctic White (une des 19 teintes proposées à l'époque) et intérieur rouge méritait qu'on s'y attarde, ne serait-ce que pour faire le tour des nombreux détails marquants le passage d'une décennie encore très rondouillarde, les années quarante, au futurisme plus saillant et aéronautique des fifties. Produit à 6135 exemplaires cette année-là, ce Model 46C était le "petit" convertible entrée de gamme de la marque, proposant déjà, contre 2563 dollars, un bel équipement assez luxueux sur un chassis à empattement court, avec sous le capot, un tout nouveau moteur Fireball, le V8 "Nailhead" de 264 c.i. et de 150 chevaux lancé l'année précédente pour remplacer progressivement l'antique huit-en-ligne hérité de la décennie antérieure. 1954, c'est aussi la dernière année des emblématiques phares avant "teardrop", un gimmick stylistique directement issu de la fabuleuse concept car XP-300 que Buick avait dévoilé en 1951, et qui avait tant séduit les customiseurs du début des '50s.

Des "larmes" instantanément identifiables qui donnent, tout comme la fameuse grille de calandre waterfall, une inimitable bouille de mérou triste à cette belle automobile.

IMG_1463

IMG_1411

IMG_1474

IMG_1471

IMG_1476

IMG_1413

IMG_1486

IMG_1464

IMG_1412

IMG_1470

IMG_1465

IMG_1477

IMG_1484

IMG_1466

IMG_1475

IMG_1473

IMG_1468

IMG_1469

Posté par Southpaw à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Edsel Wagon or GMC Suburban?

Les deux bien sûr! L'Edsel Villager, la station wagon de la marque exclusive lancée par Ford en 1958, c'est une certaine classe et un exotisme vintage kitsch assez décalé aujourd'hui, même dans le monde de l'américaine classique. Des caisses rares, considérées comme hautement collectionables. La raison? Le flop monumental de la marque Edsel à la fin des fifties, dont le lancement en fanfare a cumuler à peu près toutes les erreurs à ne pas commettre pour une entreprise de cette envergure - campagne de pub mensongère et à côté de la plaque, assemblage dans la précipitation et sans contrôle qualité digne de ce nom, etc.. sans oublier l'ignominie originale, ce choix désastreux de calandre "vaginale" qui fit tant jaser à l'époque. Un cas d'école aujourd'hui au point que le nom même d'Edsel est devenu aux USA un synonyme de "foirage total". Du coup, les Edsels sont rares, et croiser par chez nous un exemplaire - tel ce sublime break full-size de 1960 - aussi magnifiquement restauré l'est encore plus.

Tout le contraire du GMC Suburban CarryAll mid-sixties garé plus loin. Tout comme son frère jumeau Chevrolet, le Suburban symbolise la notion même de succès dans la longévité, cet utilitaire sans esbrouffe mais increvable ayant permis de transporter, depuis 1935 et dans des conditions spartiates mais toujours à bon port, des millions de passagers un peu partout autour de la planète. Un véhicule basique, cousin des pickups construits par la General Motors sur la même plateforme, mais qui avec les années est lui aussi devenu une icône, en version hot ou complètement stock comme ce bel exemplaire deux tons sans chichis. Love 'em both.

IMG_1503 2

IMG_1442

IMG_1510

IMG_1509

IMG_1507

IMG_1225

IMG_1227

IMG_1409

IMG_1400

IMG_1506

IMG_1508

IMG_1516

IMG_1228

IMG_1226

IMG_1504

IMG_1512

IMG_1518

IMG_1511

IMG_1505

 

 

 

Posté par Southpaw à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Dodge 1969 Super Bee Hardtop Coupe, fois deux!

Deux des 26125 Dodges Coronet 500 badgées "Super Bee" produites par la Chrysler Corp en 1969 avaient fait le déplacement à Tournai ce dimanche. L'occasion de pouvoir tourner autour de ces beaux spécimens originaux de muscle-cars B-Body "low-budget" (à l'époque), avec deux traitements assez différents, très sobre pour le modèle beige parqué le long de l'allée qui menait à l'entrée du meeting, nettement plus agressif pour l'exemplaire jaune-toit-vinyle-noir exposé sur l'esplanade, avec cette combinaison très flashy de jantes tôle noires très badass et d'options qui claquent, de la spectaculaire Bumble Bee Tailstripe entourant l'arrière-train de la bête, jusqu'aux rares doubles écopes d'air sur les ailes arrières (une option à 35,80 dollars en '69!) en passant par les doubles hood scoops alimentant réellement le gros carbu du V8 383 c.i planqué sous le capot. Bestial!

IMG_1235

IMG_1175

IMG_1237

IMG_1238

IMG_1174

IMG_1242

IMG_1240

IMG_1236

IMG_1239

IMG_1243

Posté par Southpaw à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Big Red Pontiac Star Chief 1959

Toujours plus longues, toujours plus larges, toujours plus délirantes, c'était le choix de toutes les filiales des "Big Threes", Chrysler, Ford et General Motors, pour l'année-modèle 1959. Et quand on détaille cette titanesque berline Pontiac Star Chief 4-portes sans montants, l'appellation "wide-track", propre à la Pontiac division, prend effectivement tout son sens! J'aime tout particulièrement le dessin du pavillon, qui avec les ailerons façon "rampe de lancement de missiles", dynamise tout l'arrière de la sedan hardtop, l'ensemble allongeant encore plus la voiture. Comme quoi même une too-many-doors peut être ultra-sexy...

IMG_1348

IMG_1358

IMG_1355

IMG_1351

IMG_1357

IMG_1356

IMG_1359

IMG_1349

IMG_1354

IMG_1360

Posté par Southpaw à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - "Dearborn Doll", one cool 1970 Mach 1 Mustang!

En 1970, l'avenir s'assombrissait pour les amateurs de muscle-cars: les nouvelles normes anti-pollution et les tarifs des assurances annonçaient la fin de l'ère des gros V8 débordants de chevaux, et par la même celle des caisses lookées street-racing. Chez Ford, malgré tout, on trouvait tout de même encore de la belle mécanique, avec une floppée d'options et de séries spéciales, entre les Boss, les Mach 1 et bien sûr les Shelbys. Ce splendide Sportsroof attirait immédiatement l'oeil sous le soleil de Tournai, avec sa teinte Grabber Orange pétante, ses stripes noires et son optionnel Shaker hood scoop siglé Cobra Jet, posé à travers le capot sur le carbu quatre-corps du V8 Cleveland 351 c.u. Nice..

IMG_1342

IMG_1340

IMG_1334

IMG_1336

IMG_1337

IMG_1338

IMG_1341

Posté par Southpaw à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Two Three-Fives..

Ben oui, deux Chevrolets de la plus fameuse trilogie de la marque, la sainte trinité 1955-56-57, exposaient leurs lignes affolantes à Tournai ce dimanche. Et pas n'importe quel modèle, mais carrément les deux carrosseries les plus désirables et les plus recherchées aujourd'hui, à savoir le break sportif Nomad (la '55 rouge) et un coupé Bel-Air '57 orange, tous les deux à tomber. Le Nomad était légèrement customisé, façon street machine des 80's, avec un léger déchromage et des gros gommards sur jantes cinq branches, et la Bel-Air était strictement d'origine, à part ce choix étonnant de jantes modernes "nid d'abeille", qui pourtant fonctionnaient parfaitement avec les flancs blanc larges et la teinte de la carrosserie. Lovely..

IMG_1194

IMG_1205

IMG_1192

IMG_1204

IMG_1330

IMG_1203