24 mars 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track - Don't fool with Fu Manchu

Quand je pense "Boston" " et "1960's", le premier groupe qui me vient à l'esprit, ce sont The Remains et leur somptueux et intemporel rock'n'roll, digne du meilleur des Beatles et des Stones de l'époque. Mais côté pur garage punk et morceau précurseur du vrai Bosstown Sound (celui des 70's et des Nervous Eaters, Real Kids, DMZ et consorts, pas celui de la vague acid-psychédélique plus ou moins décrétée et marketée sous forme de business plan par le producteur Alan Lorber à la fin des sixties), le She Lied des Rockin' Ramrods figure en bonne place. Paru en '64, cette petite perle de brutalité fut suivie un an plus tard par le troisième single du groupe, cet étonnant Don't fool with Fu Manchu, ou l'on se rend compte que l'explosion Louie Louie a bien disséminé quelques mois auparavant des graines des fratrock aux quatre coins des U.S. et jusqu'au Massachusetts.  Enjoy.

Rockin' Ramrods - Don't Fool With Fu Manchu

Rockin' Ramrods - She Lied

rockin ramrods 1965

Posté par Southpaw à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20 mars 2018

Tonic Tuesday: Johnny Otis, Crazy Country Hop

Impossible de résumer en quelques mots l'incroyable parcours de Johnny Otis, qui vécut au moins dix vies bien remplies entre l'année de sa naissance, 1921, à Vallejo, Californie, et son décés dans sa 91ème année. Musicien, batteur, chanteur, producteur, découvreur de talents, créateur de labels, pasteur (!), dee-jay, animateur télé, il a tout fait, traversé les décennies et contribué à modeler le meilleur du swing, du rhythm'nblues et du rock'n'roll tout en cotoyant la crème de la crème. Un autre p'tit plaisir sautillant (après le California Women de Hoyt Axton de mardi dernier - je suis dans un trip basse-cour r'n'r en ce moment) avec ce single de 1958, maintes fois repris depuis.

Johnny Otis - Crazy Country Hop

Posté par Southpaw à 06:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mars 2018

Coming up - The Roots & Roses official trailer!

Stay tooned, on en reparle bientôt!

Roots & Roses Festival 2018 - Trailer

 

Posté par Southpaw à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

This Week's Music Video - The Atlantics, Come On

Nettement moins connus que leurs homologues américains ou européens, les groupes garage rock australiens des mid-sixties ont eux aussi produit leur lots de singles notables et d'albums incontournables à l'époque, dont ont émergés très rapidement un nombre non négligeable d’hymnes devenus depuis des standards définitifs, down under principalement, mais parfois aussi à l'échelle planétaire.

Le premier exemple qui vient en tête, c'est bien sûr le foudroyant succès mondial des Easybeats dès 1965, mais Friday on my mind fut longtemps, jusqu'à l'internationalisation du phénomène fanzine / labels indés / rééditions Pebbles and co vingt ans plus tard, l’arbre qui cacha la foisonnante et riche brousse aussie.

Heureusement, la naissance aux USA du massif mouvement de compilations et de rééditions déclenché par la parution dès 1973 de la première et mythique Nuggets incita très vite beaucoup d’autres pays à se pencher sur leur propre – et pas si éloigné que ça – passé rock’n’roll, puis, grâce à la deuxième vague garage rock des 80’s, ces pépites finirent par être définitivement déterrées, dépoussiérées, et amoureusement compilées par des fans hardcore avant d’être remises au goût du jour par autant de combos aussi respectueux que clairvoyants,ceux-là même qui permirent aux générations suivantes de (re)découvrir à leur tour toutes ces petites merveilles sauvées de l’oubli et des poubelles de l’Histoire.

The Atlantics a fait et fait encore partie de ce haut du panier, et même si ce Come On est un peu tardif (1967) par rapport à l’âge d’or (1964-1966) de ce qu’on appelle «garage rock», il n’en demeure pas moins l’un des joyaux ultimes du rock’n’roll tout court et toutes périodes - et origines - confondues.

The Atlantics - Come On

Posté par Southpaw à 05:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 mars 2018

The Nomads au 4AD, Diksmuide - Vendredi 16 mars 2018

Hier soir c'était le début du weekend et le bon moment pour aller surfer dans les bars, avec Guitar Wolf à Lille et les Nomads à Diksmuide! Dommage pour les japonais, pas pris mes places à temps, mais en même temps j'étais particulièrement excité à l'idée de retrouver sur la chouette petite scène du 4AD mes héros de jeunesse! On avait un excellent souvenir de leur dernier passage dans la région, au Sjock Festival il ya deux ans, et on s'est repris une bonne claque aux petites mauvaises humeurs hier avec un gig 100% garage punk velu et 200% rentre-dedans, le truc idéal, entre deux savoureuses gorgées bien méritées de Vedett et de Hommel Bier, pour réaligner votre kharma et vous mettre les titties en effervescence quand vous sortez rincé de votre working week. Call off your dogs, Lowdown Shakin' Chills, Rat Fink a Boo-Boo (l'indicatif de Real Kewl Trash, l'émission, il y a 30 ans!), Working for the Man, Knowledge comes with death release, Better Off Dead, le Come On de The Atlantics (un titre que j'avais déjà programmé pour le This Week's Music Video de lundi prochain - talkin' about good timing..), Hans, Nick, Björne et Joakim nous ont fait la totale, prenant manifestement autant de plaisir que le public à célébrer le rock'n'roll dont ils sont - nous sommes tous et toutes - tombés raide dingue amoureux il y quelques dizaines d'années..

Nomads 16 3 18 6

The Nomads @ 4AD, Diksmuide - March 16th, 2018

Nomads 16 3 18 8

Nomads 16 3 18 2

Nomads 16 3 18 5

Nomads 16 3 18 4

Posté par Southpaw à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Thee Saturday Morning Jumpstart Track: It Was Fun While It Lasted

Un petit déjeuner Tex-Mex pour se réchauffer ce matin avec Doug Sahm et son Sir Douglas Quintet. C'mon et enjoy ce très primesautier It was fin while it lasted, extrait de Border Wave (1981), treizième album du gang de San Antonio, Texas. Et en bonus, une vidéo datée de 1969 avec l'un de ses classiques, Mendicino, juste après une interview avec Hugh "Playboy" Hefner, en présence, entre autres, de l'acteur britannique Michael Caine (en haut à gauche, au début).. J'adore le look de Doug Sahm!

Sir Douglas Quintet - it was fun while it lasted

Sir Douglas Quintet - Mendocino

doug-sahm 69

 

 

 

14 mars 2018

Sjock Festival 2018 !!!

Le line-up de la prochaine édition (la 43ème!) du fameux numero uno summer rock'n'roll fest belge se précise chaque semaine! Cette année, seront au rendez-vous, entres autres pointures, revenants et newcomers, The Darts, Lords of Altamont, Dead Kennedys, Reverend Horton Heat, Turbonegro, Dwarves, Nine Pound Hammer et.. The Mummies (!). Be there (Gierle, Belgique, les 6, 7 et 8 juillet prochains) or be à côté d'la plaque!

Mummies at Sjock

Posté par Southpaw à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2018

Tonic Tuesday: Hoyt Axton, California Women

Quand on a une mère qui a en partie écrit Heartbreak Hotel pour Elvis, y'a de fortes chances que ça laisse des traces, et qu'on soit soi-même capable de pondre quelques bons morceaux. C'est le cas de Hoyt Axton, que j'ai découvert via ce sautillant California Women, l'une des très nombreuses pépites issues de l'excellente compilation Country Funk VoL.2, 1967 - 1974 parue il y a quatre ans sur le label de Seattle Light In the Attic. So stick your toes in the sand and enjoy.

Hoyt Axton - California Women

Posté par Southpaw à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2018

This Week's Music Video - Automatic City, Evil Eyes on Me

Du blues roots hypno-voodoo mais-pas-que pour commencer la semaine, avec un extrait de Bongoes & Tremoloes, le second très bon album des lyonnais d'Automatic City paru il y a déjà dix mois.  A quand un gig dans le nord, les gars?

Automatic City - Evil Eye On Me

Posté par Southpaw à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Suey

Bon, c'est bientôt l'heure de l'apéro, non? Allez, on ouvre le bar et on se mixe un White Russian (4cl de Kahlua, 4cl de Vodka, 4cl de lait/crème fraîche) pour fêter les 20 ans (cette semaine) de la sortie du The Big Lebowki des frangins Cohen, et on sélectionne Jayne Mansfield dans le Rock-Ola! Suey, pour tortiller du croupion ("it makes my liver quiiiiiver!") avec Jimi Hendrix à la guitare et la basse (si,si),  face-B d'un improbable single enregistré à New York en 1965 et paru en '67 en France, UK et Italie! ( As clouds drift by, London Rds).

 Jayne Mansfield - Suey

TBL 1

Et maintenant qu'on s'est échauffé, in p'tit Twist avec Jayne et Chubby, ça vous tente? Yo.

Jayne Mansfield, The Twist