Une vidéo pour bien commencer la semaine, disponible sur le net si on cherche un peu. Juste l'envie de partager une découverte récente, un vieux favori, ou un truc qui était passé sous mes radars jusqu'ici.

A music video to get the week started. I just felt like sharing a personal favorite, a recent find, or the stuff that had slipped under my personal radar so far.

25 novembre 2019

This Week's Music Video - Theo Lawrence, Prairie Fire + Petit Coeur

Des fois tu te lamentes parce que tu trouves qu'aujourd'hui, tu as bien du mal à tomber sur un disque qui tient la route du début à la fin, et tu te consoles avec les deux ou trois ou quatre titres qui sortent du lot sur le lp d'un nouveau combo prometteur que tu as pourtant envie d'aimer en entier. Et puis, paf, comme ça d'un seul coup tu mets les mains sur un long-jeu qui ne comporte absolument aucun filler, dans lequel chaque titre fait mouche d'une manière ou d'une autre, et ou tout te touche, de la production à l'écriture, de la voix aux influences reventiquées - ou pas.

C'est le cas de ce Sauce Piquante, second album paru il y quelques semaines du franco-canadien Theo Lawrence, qui nous avait bien séduit sur scène en première partie de Gaspard Royant, au Poche à Béthune l'année dernière, et qui revient sans ses Hearts avec un album d'une efficacité et d'une maturité remarquable. Les influences (de Roy Orbison à Gene Clark, de Doug Sahm au Everly Brothers, du Tex Mex au country-folk à la musique cajun,..) affleurent sans jamais parasiter l'interprétation, et les compos sont d'une qualité impressionnante.

Un exemple via le Prairie Fire ci-dessous, et aussi ma piste favorite, ce Petit Coeur qui à chaque écoute me téléporte direct auprès de ma Jolee Blond', à Bayou Teche, au bord de l'Atchafalaya River! Magique.

Theo Lawrence - Prairie Fire

Theo Lawrence - Petit cœur


18 novembre 2019

This Week's Music Video - The Handsome Family, Far From Any Road + In The Air

Un bon souvenir de TV series.. la première saison de True Detective avait été un vrai choc en 2014. L'intrigue, l'atmosphère et le jeu habité des deux acteurs principaux, Matthew McConaughey et Woody Harrelson, avaient contribué à faire de cette anthologie, épisode après épisode, une mémorable série culte. On avait aussi été nombreux à craquer sur l'envoûtante opening song, signée The Handsome Family, une piste ultra-addictive de néo-folk/Americana gothique et hantée qui collait parfaitement au climat moîte, oppressant et délétère de cette poignante histoire de  chasse obsessive au tueur en série.

Mais on aurait tord de réduire le travail de ce duo mari & femme (Brett et Rennie Sparks) basé à Albuquerque, New Mexico, à ce seul titre emblématique, aussi fabuleux soit-il; la discographie de la Handsome Family est riche en titres de qualité, et en albums (une douzaine à ce jour) qui ont résisté à l'épreuve du temps - témoin ce chouette In the Air issu de leur album éponyme paru en 2000. Enjoy.

Handsome Family - Far From Any Road

HSME FMLY

The Handsome Family - In The Air

Le groupe sera à l'affiche de la prochaine édition du Roots & Roses Festival, le premier mai prochain à Lessines, et ça c'est très kewl!

11 novembre 2019

This Week's Music Video - Cracker, Turn On Tune In Drop Out With Me

Cracker, combo monté par l'ex-Camper Van Beethoven (remember Take The Skinheads Bowling?) David Lowery, a sorti plus d'une quinzaine d'albums depuis 1992, malheureusement pas toujours aussi inspirés que ses premiers efforts, mais même sur les productions moyennement excitantes et plus récentes du groupe (ici, Sunrise In The Land Of Milk & Honey, 2009), ont peut toujours extirper une perle qui vous fait la journée ou la semaine, comme ce très addictif Turn On Tune In Drop Out With Me. Enjoy.

Cracker - Turn On Tune In Drop Out With Me

Posté par Southpaw à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2019

This Week's Music Video - The Bangles, Manic Monday

C'est le début de la semaine, c'est pour certain(e)s la rentrée, c'est just another Manic Monday! The Bangles en 1985 à l'époque de leur second album, Different Light, celui qui les fit décoller dans les charts avec le hit Walk Like An Egyptian. Pure pop en version Paisley Underground, le genre de trucs qui (tout comme leur excellent premier album, All Over The Place, paru l'année précedente) n'en finit plus de se bonifier en vieillissant. Enjoy.

Bangles - Manic Monday

 

Posté par Southpaw à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 octobre 2019

This Week's Music Video - The Coasters, Down In Mexico

Bon, alors bien sûr, la video de ce T.W.M.V. ne montre pas les Coasters en action, mais il y a malgré tout plein de bonnes raisons pour se la (re)visionner en ce début de semaine:

1/ l'excellente reprise de ce classique R'n'B par Nick Waterhouse et son sextet hier soir au Grand Mix à Tourcoing - juste avant Katchi - qui a une dernière fois envoyé le public en orbite (sold-out, le concert dans le tout nouveau et très chouette club du Grand Mix, et le groupe en grande forme et nettement plus swing et groovy qu'à Bruxelles il y a deux-trois ans).

2/ l'occasion de se re-titiller les papillles, les esgourdes et les nerfs optiques avec l'une des scènes cultes du Death Proof de Quentin Tarantino, grand film féministe et auto-érotique (si, si) truffé de références 100% Real Kewl Trash-approved. - si le son de la montée en régime d'un gros V8 des bonnes années vous réveille le bas-ventre, well.. you know what I mean.

3/ Stuntman Mike - ou plutôt Kurt Russell. Marmoréen, reptilien, badass..

4/ Vanessa Ferlito, petit sourire en coin, sa lapdance de la muerte, son short très short, son p'tit bedon et son joli nombril, et son interprétation du personnage de Arlene / Butterfly, qui se lâche à fond - grrl power! - dans cette scène mémorable.

L'original date de 1956, premier single pour les Coasters, jeune groupe de rhythm'n'blues / rock'n'roll / doo wop originaire de Los Angeles mais installé à New York, et premier hit dans la foulée, signé par les incontournables hitmakers Jerry Leiber & Mike Stoller. La version la plus connue - celle utilisée par Tarantino pour le soundtrack de son sixième film - date quant à elle de 1973 et figurait à l'origine dans l'un des best of du groupe.

The Coasters - Down in Mexico

death_proof 1

death-proof 2

death-proof 3

Coasters - Down In Mexico

 

coasters


21 octobre 2019

This Week's Music Video - Dead Boys, Sonic Reducer

Pas plus de trois minutes de pure rage, un condensé jubilatoIre de frustration et d'énergie, tension / compression / explosion, on est en 1977 au CBGB's, 315 Bowery, Manhattan, The Dead Boys viennent de migrer de Cleveland, Ohio, à NYC, et définissent quasiment à eux seuls les canons du punkrock. Sonic Reducer, ain't no loser..

Dead Boys - Sonic Reducer

Posté par Southpaw à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 octobre 2019

This Week's Music Video - Mick Medew & The Mesmerisers, Open Season

Mon amour du rock'n'roll australien a commencé il y a plus de quarante ans, avec la découverte, alors que je n'étais encore qu'un pré-ado boutonneux et antisocial (tupertonsanfroid!), du maelström Radio Birdman, via quelques cassettes pirates bien pourries vendues à la sauvette dans la cours de récré. Puis quelques années plus tard ce fut le choc Citadel Records, avec ces fabuleux 45trs de toute une floppée de groupes inconnus par chez nous qui semblaient partager une même passion intacte pour la chose, au delà de chapelles et des effets de modes, et surtout bien loin de la new wave européenne qui me sortait par les trous de nez.. Parmi tous ces groupes tous aussi intriguants les uns que les autres, The Screaming Tribesmen fut l'un des plus marquants, grâce notamment à un titre absolument fabuleux, Igloo, devenu depuis un hymne et une référence absolue du oz rock des 80's.

C'est donc avec beaucoup de plaisir qu'on découvre ce nouvel album de Mick Medew, l'homme à l'origine des 'Tribesmen, toujours actif (même si si c'est à un rythme très laidback) et toujours convaincu que le rock'n'roll est un état tout ce qu'il y a de plus naturel et une pratique digne d'être partagée avec le plus grand nombre. Son dernier combo en date s'appelle The Mesmerisers, l'album, très pop (tendance power), s'intitule Open Season, et il mérite le détour!

 Mick Medew and The Mesmerisers - Open Season

30 septembre 2019

This Week's Music Video - Brittany Howard, Stay High

Après ses débuts avec The Alabama Shakes et l'épisode Thunderbitch, Brittany Howard se lance en solo avec ce premier album, Jaime, paru il y a quelques jours. On se doutait bien qu'elle s'en tirerait avec les honneurs, et effectivement ce premier effort funk & soul dédié à la mémoire de sa soeur disparue mérite le détour. J'aime! 

Brittany Howard - Stay High

Posté par Southpaw à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 septembre 2019

This Week's Music Video - The Cruel Sea, This Is Not The Way Home

Classique et incontournable Aussie Rock'n'Roll.. The Cruel Sea en 1991, leur deuxième album This Is Not The Way Home et le titre éponyme.. Et la voix de Tex Perkins. Enjoy.

The Cruel Sea - This Is Not The Way Home

Posté par Southpaw à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 septembre 2019

This Week's Music Video - Jason & The Scorchers, Absolutely Sweet Marie

Au début des eighties, on appellait ça du Country Punk, autrement-dit le mix à priori improbable entre la country music de la cambrousse et des trous paumés et le rock'n'roll urbain des grande métropoles. Ouais, mais de quelle country parlait-on? De la mainstream country réac, polissée et ultra-commerciale produite à la chaîne depuis Nashville? Of course not, il s'agissait plutôt de celle, rebelle et outlaw, héritée des icônes du genre, de Hank à Johnny en passant par Willie, et de leurs successeurs. Un univers musical différent de celui des Ramones, de X ou des groupes British - qui venaient juste de réinjecter de l'urgence et de la fureur dans le rock'nroll des origines - mais au fond une même rage incandescente et des frustrations à ventiler par n'importe quel moyen! Logique donc, pour le gamin qui s'emmerdait dur dans sa banlieue ou sa ferme, de tomber dans le punk, puis tout aussi logiquement de se rendre compte qu'une partie de la discothèque parentale, méprisée jusque là, renfermait elle aussi quelques perles sauvages, anti-establishment et insurgentes.. Le Cow Punk était né.

Jason & The (Nashville) Scorchers fit parti des pionniers du genre, avec à leur actif de vraies country roots et un chanteur exceptionnel, Jason Ringenberg. Cette cover survitaminée de Bob Dylan cartonna en '83, à la sortie de leur premier mini-lp 6-titres, Fervor, le bien-nommé.. Et même si la vidéo peut faire doucement rigoler aujourd'hui, ce premier vinyle est depuis devenu un classique!

Jason and the Scorchers - Absolutely Sweet Marie

JASON & the S FERVOR

 

 

Posté par Southpaw à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,