Une vidéo pour bien commencer la semaine, disponible sur le net si on cherche un peu. Juste l'envie de partager une découverte récente, un vieux favori, ou un truc qui était passé sous mes radars jusqu'ici.

A music video to get the week started. I just felt like sharing a personal favorite, a recent find, or the stuff that had slipped under my personal radar so far.

20 mai 2019

This Week's Music Video - The Raunch Hands, Blackjack + I live for the sun

New York, début et milieu des 80's. La vague punk est retombée depuis un moment, la no-wave a fait pshitttt, et musicalement il ne se passe pas grand'chose de nouveau et d'excitant dans la Grosse Pomme; c'est l'une de ses périodes creuses ou tout retombe à plat et où naturellement les rock'n'roll addicts de tous poils et fans absolus de la chose se tournent vers le passé, plus ou moins éloigné et fantasmé. Les Raunch Hands se forment, comme des tas de groupes avant et après eux, poussés par cette envie de jouer un rock'n'roll fun, sauvage, débridé, simple et jouissif, sans aucune prétention carriériste, artistique ou musicale, en puisant à la source, dans le riche patrimoine national gorgé de morceaux de 50's rock'n'roll, de rhythmn'n'blues, de surf music, de garage 60's et de punk des 70's tous plus kool et bandants les uns que les autres.

Oui mais les Raunch Hands sont surtout new-yorkais, et le sulfureux passé pré-Giuliani de leur ville-monde va faire tout autant partie de leurs influences majeures. D'où leur surnom, sûrement, de Kings of Sleaze, tant leurs références au sexe tendance dirty et à toutes les autres dépravations possibles et imaginables (le tout dégoulinant d'alcool cheap à souhait - Thunderbird E.S.Q.!) imprègnent leur rock'n'roll libre, déglingué, testostéroné et mal embouché - aussi rugueux qu'une main calleuse sur un arrière-train rebondi, pour une partie de spanking librement consentie.. Deux exemples avec leur propre Blackjack et une méchante reprise d'un hit surf des sixties,  le I live For The Sun des Sunrays. Enjoy

The Raunch Hands - Blackjack

The Raunch Hands - I Live for the Sun

 

Posté par Southpaw à 04:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


13 mai 2019

This Week's Music Video - The Mystery Lights, Too Much Tension

The Mystery Lights are back avec un nouvel album, toujours paru sur Wick Rds, le sous-label de Daptone, il y a quelques jours. Psyché-garage rock'n'roll from Brooklyn, NYC, cet état de Too Much Tension est-il le résultat "Trop Dur à Supporter", du Too Many Girls d'il y trois ans? Dunno, mais j'attends avec impatience de pouvoir jeter une oreille à ce nouveau lp. Enjoy.

The Mystery Lights - Too Much Tension

06 mai 2019

This Week's Music Video - The Knack, Let Me Out

The Knack, Los Angeles, 1979, la face-B du fameux hit interplanétaire My Sharona. Un single acheté à l'époque et dont les deux faces reviennent encore régulièrement dans ma playlist. Enjoy.

The Knack - Let Me Out

Posté par Southpaw à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2019

This Week's Music Video, Spécial ROOTS & ROSES 10ème EDITION - Black Box Revelation, High On A Wire

Dans quelques heures démarrera la dixième édition du Roots & Roses Festival, ce chouette festival belge orienté Americana, Blues et Rock'n'Roll qu'on suit ici depuis maintenant quelques années. Un festival qui évolue et s'épanouit sans heurts, mais dont l'état d'esprit demeure le même: la qualité plutôt que la quantité, que ce soit côté organisation, bouffe (homemade et locavore) ou programmation, mêlant grosses pointures, jeunes pousses à découvrir et révélations récente.

R&RF10 2019

Black Box Revelation en était une, de révélation, il y dix ans, lorsque le duo flamand se retrouvait à l'affiche de la première mouture du Roots & Roses en 2009, et il semblait donc naturel à Fred Maréchal, le head honcho du festival, de les programmer à nouveau cette année histoire de marquer le coup et de célébrer à la fois l'anniversaire de l'événement annuel Lessinois et le retour en force de ce combo fer de lance de la scène belge et solide référence en Europe. Une ch'tite piqûre de rappel avec leur High On A Wire, daté de 2009 justement, en attendant de prendre la route direction Lessines le Ier mai prochain!

The Black Box Revelation - High On A Wire

Roots & Roses #10 2019

22 avril 2019

This Week's Music Video, Spécial ROOTS & ROSES 10ème EDITION - The Goon Mat & Lord Benardo, Roots and Roses

From Liège with leur primitive punk blues et un album produit par Jim Diamond, sorti sur Voodoo Rhythm Rds et sobrement intitulé Take Off Your Clothes, voici The Goon Mat et Lord Benardo, le duo belge chargé cette année de reprendre à sa hot sauce l'hymne officiel du festival Roots & Roses! Enjoy it en attendant de pouvoir se désaper et danser nu sous le soleil du fest le plus hot de Belgique (le staff du festival commande toujours une journée chaude et ensoleillée à la météo pour le premier mai, so, no probs).

The Goon Mat & Lord Benardo - Roots & Roses

THE_GOON_MAT_2017


15 avril 2019

This Week's Music Video, Spécial ROOTS & ROSES 10ème EDITION - The Devil Makes Three, Bad Idea + The Bullet

"You and me and the Devil makes three", une vieille expression anglaise invitant à la bringue, au mischief et plus si affinités, et l'origine du nom de ce groupe originaire de Santa Cruz, Californie. Un paquet d'albums déjà, depuis la création de DM3 autour du noyan originel Pete Bernhard (guitare), Lucia Turino (contrebasse) et Cooper McBean (guitare & banjo) en 2002, et une réputation flatteuse dans le milieu de l'Americana qu'on aura l'occasion de vérifier le premier mai prochain à Lessines puisqu'ils monteront à 15h20 sur la scène Roots du Roots & Roses Festival! That's pretty kool..

Deux extraits de leur discog en guise d'amuse-gueules et pour patienter, avec un extrait de leur tout dernier album en date, Chains are broken, paru il y a quelques mois, et un titre tiré de leur second album, daté de 2007.

The Devil Makes Three - Bad Idea

The Devil Makes Three - The Bullet

dm3 chans are broken

08 avril 2019

This Week's Music Video, Spécial ROOTS & ROSES 10ème EDITION- Kitty, Daisy & Lewis, Black Van

La famille Durham incarne à elle toute seule, à la fois la passion toute britannique pour les roots de la musique populaire américaine, et l'assimilation naturelle de celle-ci dans la culture british. Les trois frères & soeurs, Lewis, Kitty et Daisy, donc, se sont forgés une solide réputation dans les circuits rockabilly, rhythm'n'blues et americana ces dernières années, puis ont fini par se détacher de leurs racines familiales avant d'explorer d'autres contrées plus pop et "modernes". Témoin leur dernier et quatrième album en date, Superscope, bien pourvu en popsongs addictives, référencées-mais-pas-trop.. A découvrir sur la scène du Roots & Roses Festival le 1er mai prochain à Lessines, le plus supermidable de tous les fests belges, pile-poil entre Lille et Bruxelles! Be there ou be ailleurs comme un con à te demander mais pourquoi oh my gawd pourquoi t'y est pas allé!

Kitty, Daisy & Lewis - Black Van

superscope

 

 

Posté par Southpaw à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 avril 2019

This Week's Music Video - Grace Potter & The Nocturnals, Paris (Ooh La La)

Un avant-goût du printemps et d'un été torride? E tout cas une bonne tranche de 70's revisitées, versants hard-rockin' roots, folk & blues.. Grace Potter & The Nocturnals, au naturel, avec une version live très chargée en eye candy de leur Paris (Ooh la la), qui ouvre leur troisième album paru en 2010. Bien content que la petite soeur de Harry ait choisi d'empoigner le manche d'une Flying V plutôt qu'une bête baguette de magicien, non?

Grace Potter & The Nocturnals - Paris (Ooh La La)

Grace Potter And The Nocturnals - Paris (Ooh La La)

25 mars 2019

This Week's Music Video - Badfinger, Baby Blue

En plein festival SériesMania ce weekend, quelques belles découvertes déjà, mais je me disais que ça faisait quand même un bon moment que je n'avais pas eu un choc sériephile à la hauteur de Breaking Bad, la fameuse série en cinq saisons (2008 - 2013) de Vince Gilligan, featuring Brian Cranston dans le rôle (de sa vie?) de Walter White, prof de chimie qui a plus ou moins raté sa vie et qui, atteint d'un cancer foudroyant, se transforme en redoutable fabriquant-dealer de métamphétamine pour subvenir aux besoins de sa famille.

J'avais vraiment craqué sur cette série là en particulier, et j'ai encore un souvenir ému de la toute dernière scène du tout dernier épisode, quand Walter rend l'âme et que le Baby Blue de Badfinger démarre.. Rarement l'adéquation entre les paroles d'une chanson, la chanson elle-même, et l'utilisation de celle-ci à un moment-clé - le premier couplet résumant en quelques mots toute l'intrigue - n'avait été aussi parfaite. Un coup de maître de Thomas Golubic, le Music Supervisor de la série à l'époque!                   

Badfinger - Baby Blue

Badfinger - Baby Blue

Posté par Southpaw à 04:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 mars 2019

This Week's Music Video - Dick Dale, Nitro

Dick Dale, en 1993, avec Nitro, la piste qui ouvre son album solo Tribal Thunder. Enjoy.

Dick Dale - Nitro

Posté par Southpaw à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,