12 septembre 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Ain't It A Shame

Sixties garage rock toujours et rock'n'roll chicano encore avec un autre combo incontournable, venu tout droit du Michigan cette fois-ci, et encore actif aujourd'hui! Question Mark And The Mysterians, ce fut surtout le hit 96 Tears, en 1966, devenu un classique rock'n'roll depuis, et un beau retour en 1998 avec l'album Do you feel it, baby? sur Norton Rds. La piste d'aujourd'hui date quant à elle de 1969, juste avant le split du line-up original. Enjoy.

? & The Mysterians - Ain`t It A Shame


11 septembre 2018

Tonic Tuesday - The Romancers, She Took My Oldsmobile

Une de mes pistes 60's garage préférées depuis des lustres, que ce She took my oldsmobile - super chant, groovy à souhait, un hipshaker parfait pour le gogo dancing au milieu du salon! The Romancers, c'était six jeunes Chicanos d'East Los Angeles, ou plutôt un quintet à géométrie variable autour de Max Uballez, véritable originateur et tête pensante du rock'n'roll latino des early sixties sur la côte ouest des states, dans le sillon de Richie Vallens et de Chan Romero, ouvrant la voie à Cannibal & The Headhunters et à leur méga-hit international Land of a thousand dances en 1965.

Contrairement à la majorité des groupes garage de l'époque, qui implosaient de manière naturelle après leurs deux ou trois premiers singles, les Romancers devinrent rapidement une entité incontournable, se professionalisant au coeur même des barrios de Los Angeles et contribuant largement à la création d'une véritable scène musicale aux solides racines américano-mexicaines. Et même si le groupe ne décrocha jamais de hit mondial, leur production vinylique vaut toujours le détour..

The Romancers - She Took My Oldsmobile

Posté par Southpaw à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 septembre 2018

Béthune Rétro 2018 - More Kewl Kustom Kemps & Curbside Classics!

Quel plaisir de pouvoir à nouveau détailler les belles découvertes des éditions précédentes! Le plateau kustom était vraiment exceptionnel cette année, grâce à la mobilisation, sous la houlette de hotrod.be, des clubs (Rumblers et Loud Mufflers, notamment) et des individuels, parfois venus de loin pour participer à l'événement. Les stars comme la Chevy Kandy Devil ou la Nash Statesman qui avait fait sensation il ya deux ans avaient à nouveau fait le déplacement, ainsi que des nouvelles venues tout aussi spectaculaires. La présence de quelques américaines classiques restaurées ou à peine modifiées contrastait agréablement avec les transfos les plus radicales. Le pied, quoi..

IMGP6164

IMGP6160

IMGP6157

IMGP6158

IMGP6206

IMGP6165

IMGP6161

IMGP6162

IMGP6183

IMGP6189

IMGP6184

IMGP6181

IMGP6214

IMGP6215

IMGP6233

IMGP6218

IMGP6234

IMGP6197

IMGP6154

IMGP6195

IMGP6201

IMGP6213

IMGP6219

IMGP6560

08 septembre 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Cuttin' Out

Si on devait compiler tous les groupes qui choisirent de s'appeler "The Pirates" on obtiendrait un truc de la taille d'un annuaire, mais on s'en fout, ce qui compte à la fin c'est la qualité des tunes, right? Cette petite perle garage est la face B de Naughty Girl, l'un des deux singles enregistrés en 1965 par ce combo de New Orleans, et il lui suffit de deux minutes pour se loger durablement entre les deux esgourdes. Enjoy.

The Pirates - Cuttin'Out

Posté par Southpaw à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 septembre 2018

Tonic Tuesday - The Lyres, Don't Give It Up Now

Le meilleur du Garage Punk Revival des 80's! The Lyres, from Boston, baby! Jeff "Monoman" Conolly au chant et aux keyboards, et les riffs de malades de Rick Coraccio (bass) et de Danny McCormack (guitar) sur la ryhtmique de bûcheron psychopathe de Paul Murphy. Et ce son.. ça me fait toujours autant d'effets trente ans après..

Lyres - Don't Give It Up Now

 

Posté par Southpaw à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


28 août 2018

Béthune Rétro 2018 - Big Rims Caddy De Ville 1965

On pouvait croiser pas mal de grosses cads des 60's et des 70's à Béthune cette année, mais je suis tombé en arrêt devant ce titanesque cabrio Cadillac De Ville black on black on black (soit carrosserie, capote et intérieur noir), tapi à l'affût entre une Charger troisième génération et un convertible Mustang 65, qui du coup semblait presque petit à côté. Pensez donc: les Cadillacs de cette époque étaient des monstres de plus de 2 mètres de large et 5,70 mètres de long, tout en arêtes tranchantes et angles vifs, déjà très impressionnantes d'origine, et ce convertible posé pas trop loin du sol sur ces big rims Foose Legend en 20 pouces en imposait encore plus. Le gros V8 de sept litres de cylindrée, dans son compartiment moteur impeccable, valait également le coup d'oeil..

IMGP6416

IMGP5990

IMGP6423

IMGP5991

IMGP5989

IMGP6432

IMGP6433

IMGP6426

IMGP6421

IMGP6420

IMGP6417 2

IMGP6418

IMGP6419

IMGP5999

IMGP6429

24 juillet 2018

Tonic Tuesday - Canned Heat, Going Up The Country (A Woodstock Reunite ce vendredi 27 juillet à Lessines!)

Les festivals d’été battent leur plein et c’est peut-être l’occasion de se replonger dans l’ambiance de l'un des plus emblématiques fests des 60’s avec le concert proposé par l’équipe du Roots & Roses ce vendredi 27 juillet au C.C. Lessines, Cour de l'Hôpital Notre Dame à la Rose, à Lessines donc. Ça s’appelle A woodstock Reunite et ce sera l’occasion de se gorger de blues, de soli de guitares héroïques, et de boo-boo-boogie jusqu’au bout de la nuit avec Canned Head, Ten Years After et Guy Verlinde & the Mighty Gators. En attendant, un p’tit retour aux sources avec Canned Heat justement, et l'un de leurs deux hits de l'époque, Going up the Country. Enjoy the trip.

Canned Heat - Going Up The Country

Tous les détails sur le concert ici!

CANNED HEAT

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Southpaw à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 juillet 2018

Soleil, Chaleur, Summer Vacation..et des meetings! - Béthune Rétro et Rétro Sur Mer 2018

Bethune Retro 18

Hey, hey, hey, plus q'un mois avant le meeting nordiste à ne pas louper pour les fans de rockab' et de rock'n'roll, de vintage, d'Americana et de tout ce qui tourne autour, et en ce qui me concerne, pour le toujours aussi kewl car show de la Place du 73ème organisé par hotrod.be, une belle sélection de caisses modifiées tous styles confondus avec depuis plusieurs années déjà la garantie de découvrir des nouveaux projets, des imports récents, ou des stars de magasines spécialisés! Et en plus cette année, la tête d'affiche de la grande scène place du Beffroi n'est autre que l'excellentissime J.D. McPherson, que j'avais loupé l'hiver dernier en Belgique.. Yeah, kool...

JD McPherson - Lucky Penny

J.D. McPherson - North Side Gal

SANY0045

IMGP1703

IMGP8439

IMGP8454

IMGP1729

IMGP2153

IMGP8669

IMGP2277

IMGP6234

IMGP8775

La troisième édition du Rétro Sur Mer de Wenduine se déroulera quant à elle le 27, 28 et 29 juillet prochain. L'occasion de se faire un kool trip back to les bonnes décennies pour le côté vintage, market and co, et surtout d'aller reluquer du hot rod, de la kustom car et des belles américaines classiques alignées le long de la digue, face à la Mer du Nord, en deux spots bien distincts (bonne idée), un espace dédié au pré-'64 et un autre regroupant les caisses de 1964 à 1975.

RETRO SUR MER 18Alors bien sûr il y a un paquet d'autres meetings à découvrir en ce moment dans la région, mais ces deux-là me tiennent particulièrement à coeur, so check 'em out if you can!

Posté par Southpaw à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Three not so tame Impalas..

La fullsize Chevrolet Impala des sixties se prête à tous les traitements sans pour autant nécessiter de grosses modifs côté esthétique, comme on pouvait le constater avec ce coupé Super Sport '64 légerement modifié et ce lowrider cabrio '63 sur hydrauliques qui cotoyaient un coupé '63 complétement d'origine jusqu'au bout de ses enjos.

IMG_1278

IMG_1308

IMG_1489

IMG_1313

IMG_1279

IMG_1312

IMG_1277

IMG_1309

IMG_1280

IMG_1316

IMG_1491

Posté par Southpaw à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 mai 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Promised Land

USA, 1962. Chuck Berry est condamné à trois ans de prison pour avoir franchi la frontière entre deux états en compagnie d’une jeune fille de 14 ans, ce qui est automatiquement assimilé à de la prostitution et à du trafic d’êtres humains. Pendant son séjour derrière les barreaux, il écrit plusieurs titres pour ce qui deviendra St Louis to Liverpool, son album sorti fin ‘64.

Promised Land, le premier single issu de l’album, est inspiré pour la mélodie de la folksong traditionnelle Wabash Cannonball et raconte le périple d’un «poor boy» (comprendre: un noir) qui quitte Norfolk, Virginia, et après bien des déboires et des péripéties (évoqués en un minimum de mots – le "Greyhound" rappelle les Freedom Fighters qui descendaient dans le Sud Profond aider les activistes des droits civiques, et la "struggle" fait écho aux agissements racistes de Bull Connor, l’abominable chef de la police de "Birmingham, Alabam’ "), arrive finalement à rejoindre la Californie, la fameuse Terre Promise du Rêve Américain, loin de la tension raciale qui empoisonne le mouvement déségrégationniste du Sud.

Louisianne, 1970. John Allen Guillot, un Cajun né dans une famille de musiciens, est depuis plusieurs années déjà devenu Johnnie Allan, l’un des rois du rock’n’roll louisianais et le progéniteur numero uno du Swamp Pop, ce genre musical typique de la Louisiane, à base de rock’n’roll infusé dans la musique acadienne traditionnelle et francophone.

Sa reprise du classique de Berry est pour beaucoup supérieure à l’original, et, si elle repousse les références historiques en arrière-plan, c'est pour mieux se focaliser sur la joie pure que procure le voyage et le simple plaisir du mouvement. Et en ce qui me concerne, c’est le genre de trucs qui me téléporte direct au milieu des bayous un chaud samedi comme aujourd’hui, à quelques heures d’un fais do-do ou je pourrais danser toute la nuit avec Evangéline après un bon jambalaya et quelques canettes d’Abita...

Enjoy.

Johnnie Allan with Belton Richard on Accordion - Promised Land