19 août 2018

Shovelheaded to Ljubljana - One cool cruiser for everyday..

.. ou juste pour le weekend? Une bonne vieille Electra Glide équipée d'un Shovelhead 74 c.i. ou 80' (1200 ou 1340 centimètres cubes, en V.F.), allégée et dépouillée de ses accessoires d'origines, peinture noire semi-mate toute simple et quelques sacoches souples judicieusement réparties, et hop, voilà une belle Harley vintage à forte personnalité pour déambuler avec classe dans la capitale slovène. Love it.

IMGP5485

IMGP5497

IMGP5492

IMGP5495

IMGP5494

IMGP5486

IMGP5499

IMGP5489

IMGP5493

IMGP5488

IMGP5496

Posté par Southpaw à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 juillet 2018

Tonic Tuesday - Canned Heat, Going Up The Country (A Woodstock Reunite ce vendredi 27 juillet à Lessines!)

Les festivals d’été battent leur plein et c’est peut-être l’occasion de se replonger dans l’ambiance de l'un des plus emblématiques fests des 60’s avec le concert proposé par l’équipe du Roots & Roses ce vendredi 27 juillet au C.C. Lessines, Cour de l'Hôpital Notre Dame à la Rose, à Lessines donc. Ça s’appelle A woodstock Reunite et ce sera l’occasion de se gorger de blues, de soli de guitares héroïques, et de boo-boo-boogie jusqu’au bout de la nuit avec Canned Head, Ten Years After et Guy Verlinde & the Mighty Gators. En attendant, un p’tit retour aux sources avec Canned Heat justement, et l'un de leurs deux hits de l'époque, Going up the Country. Enjoy the trip.

Canned Heat - Going Up The Country

Tous les détails sur le concert ici!

CANNED HEAT

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Southpaw à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juillet 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Frisco Band

Loose Gravel fut l'éphémère groupe monté par le guitariste Mike Wilhelm, entre The Charlatans, le groupe pionnier du psychédélique San Fransiscain dans la deuxième moitié des sixties, et son passage par les Flamin' Groovies dans les 70's. Frisco Band est le seul single du trio paru de leur vivant, en 1975, et j'avais d'abord flashé sur la pochette du EP 4 titres 30cm réédité par Fan Club, le sous-label de New Rose Rds sur lequel il était sorti en '84. La première parution sur Fan Club, en fait, avec un Mike Wilhelm en version biker d'époque posant fièrement sur sa Matchless 650 chopperisée.. Still love it.

Loose Gravel - Frisco Band

recto

Front

 

Posté par Southpaw à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 juin 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Crazy Horses

Curieux parcours que celui des Osmond Brothers; à l'origine une (vraie) fratrie née et élevée dans une famille Mormone très straight d'Ogden, Utah, dont quatre des frères commencèrent très jeunes à chanter localement et, très vite, avec beaucoup de succès leur propre barbershop music (harmonies vocales à cappella sans aucun instrument) avant de se lancer dans une carrière professionnelle dans la variété la plus mainstream sous la houlette de leur papa manager. Ultra-pros sur scène comme en studio, complètement clean-cut avec leurs dents bien blanches et leur look inoffensif, ils devinrent quasiment à eux tous seuls le prototype de tous les boys bands à venir, influençant les frères Jackson au début du Jackson Five et déclenchant une véritable Osmondmania un peu partout.

Jusqu'au jour ou les frangins, attirés par le côté sombre de la Force du Rock'n'Roll, décidèrent contre l'avis paternel d'injecter une bonne dose de groove et d'énergie dans leur pop bien propre. Ce qui aboutit à ce petit bijou d'hybride glam / funk / hard rock / bubblegum - et classique maintes fois repris depuis - qu'est Crazy Horses: une cavalcade débridée et un cri de guerre écolo, avec derrière l'évident clin d'oeil aux Native Americans et à leurs montures, via le célèbre chef de guerre indien Lakota Crazy Horse (cf. la rythmique tribale et le fameux riff d'orgue de Donny Osmond), des paroles engagées (si,si) puisqu'il s'agit d'une dénonciation en bonne et due forme de la pollution automobile croissante en ce début de décennie (On est en 1972!) - "et si ça continue c'est de notre faute à tous".  Imparable!

The Osmonds - Crazy Horses

et un bonus, en live et pour le look!

The Osmonds brothers - crazy horses

16 juin 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Low Rider

Aucun titre n'est plus emblématique de la culture low rider que ce classique signé War, le fameux groupe multi-ethnique de Long Beach, California, et, bien au delà des si riches sous-cultures automobiles nord-américaines, de la culture hispanique west-coast en général. Un véritable hymne chicano qui n'a pas pris une ride, et qui en même temps nous catapulte way back in the 1970's (le single est sorti en 1975) au son Funk / Soul / Latin Jazz / rock fusion avant l'heure de ce combo qui n'était, à ses débuts cinq ans plus tôt, "que" le projet du producteur Jerry Goldstein et de l'ex-chanteur des Animals, Eric Burdon (On en reparlera). En attendant, check deez hydraulics, baby, and don't forget, low and slow is da way to go...

War - Low Rider

Posté par Southpaw à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 juin 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Hurt by Love

1977! Chris Spedding a 33 balais et une déjà belle carrière de session guitarist réputé et recherché derrière lui, et tente à nouveau le coup de l'album solo histoire d'essayer une fois de plus de décrocher la timbale auprès du grand public. Encore raté, mais Hurt, l'album, a depuis trouvé sa place de choix dans toute collection r'n'r digne de ce nom, et Hurt By Love, le titre - faux hymne à l'amùùùr et joyeux clin d'oeil BDSM - est devenu un classique power pop incontournable. Enjoy.

Chris Spedding - Hurt By Love

Posté par Southpaw à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2018

This Week's Music Video - Angel City, Marseilles

Né en 1974, Angel City (The Angels, pour le marché local) a été l'un des groupes de pub rock / rock 'n'roll les plus influents des 70's en Australie, naviguant entre hard rock et proto-punk et se taillant une solide réputation scénique, notamment grâce au jeu de scène débridé de son frontman, Bernard Patrick "Doc" Neeson. Marseilles est l'un de leurs hits, issu de Face to Face, leur second album paru en 1978 down under et en '80 en version export. Et voilà comment la cité phocéenne est devenu un détour obligé pour plusieurs générations de backpackers australiens..

The Angels - Marseilles

 

Posté par Southpaw à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 mai 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Promised Land

USA, 1962. Chuck Berry est condamné à trois ans de prison pour avoir franchi la frontière entre deux états en compagnie d’une jeune fille de 14 ans, ce qui est automatiquement assimilé à de la prostitution et à du trafic d’êtres humains. Pendant son séjour derrière les barreaux, il écrit plusieurs titres pour ce qui deviendra St Louis to Liverpool, son album sorti fin ‘64.

Promised Land, le premier single issu de l’album, est inspiré pour la mélodie de la folksong traditionnelle Wabash Cannonball et raconte le périple d’un «poor boy» (comprendre: un noir) qui quitte Norfolk, Virginia, et après bien des déboires et des péripéties (évoqués en un minimum de mots – le "Greyhound" rappelle les Freedom Fighters qui descendaient dans le Sud Profond aider les activistes des droits civiques, et la "struggle" fait écho aux agissements racistes de Bull Connor, l’abominable chef de la police de "Birmingham, Alabam’ "), arrive finalement à rejoindre la Californie, la fameuse Terre Promise du Rêve Américain, loin de la tension raciale qui empoisonne le mouvement déségrégationniste du Sud.

Louisianne, 1970. John Allen Guillot, un Cajun né dans une famille de musiciens, est depuis plusieurs années déjà devenu Johnnie Allan, l’un des rois du rock’n’roll louisianais et le progéniteur numero uno du Swamp Pop, ce genre musical typique de la Louisiane, à base de rock’n’roll infusé dans la musique acadienne traditionnelle et francophone.

Sa reprise du classique de Berry est pour beaucoup supérieure à l’original, et, si elle repousse les références historiques en arrière-plan, c'est pour mieux se focaliser sur la joie pure que procure le voyage et le simple plaisir du mouvement. Et en ce qui me concerne, c’est le genre de trucs qui me téléporte direct au milieu des bayous un chaud samedi comme aujourd’hui, à quelques heures d’un fais do-do ou je pourrais danser toute la nuit avec Evangéline après un bon jambalaya et quelques canettes d’Abita...

Enjoy.

Johnnie Allan with Belton Richard on Accordion - Promised Land

 

 

 

16 mai 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - "Dearborn Doll", one cool 1970 Mach 1 Mustang!

En 1970, l'avenir s'assombrissait pour les amateurs de muscle-cars: les nouvelles normes anti-pollution et les tarifs des assurances annonçaient la fin de l'ère des gros V8 débordants de chevaux, et par la même celle des caisses lookées street-racing. Chez Ford, malgré tout, on trouvait tout de même encore de la belle mécanique, avec une floppée d'options et de séries spéciales, entre les Boss, les Mach 1 et bien sûr les Shelbys. Ce splendide Sportsroof attirait immédiatement l'oeil sous le soleil de Tournai, avec sa teinte Grabber Orange pétante, ses stripes noires et son optionnel Shaker hood scoop siglé Cobra Jet, posé à travers le capot sur le carbu quatre-corps du V8 Cleveland 351 c.u. Nice..

IMG_1342

IMG_1340

IMG_1334

IMG_1336

IMG_1337

IMG_1338

IMG_1341

Posté par Southpaw à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 avril 2018

Tournai 2018 16th Custom Meeting - Fuselage Styling & Mopar Muscle!

Plus larges, plus longues, plus grosses, plus lourdes.. Les stylistes de la Chrysler Corp se sont vraiment lâchés à la fin des sixties en adoptant ce fameux fuselage look ( les flans arrondis de la carrosserie évoquant le fuselage d'un jet) et en cédant au gigantisme décadent du début des 70's. Faut dire qu'avant 1973, les gros V8s du groupe avaient encore la cavalerie suffisante pour propulser ces monstres, à l'instar du 440 cu. in. (7,2 litres, 370 chevaux!) du coupé Plymouth Sport Fury 1969 rouge pétant posé devant l'entrée du chapiteau du meeting, ou du 440 TNT de 370 chevaux de ce magnifique coupé Chrysler 300 non-letter series de 1971.

Deux beaux exemplaires rares par ici, qui plus est traités peu ou prou de la même manière: carrosserie stock et jantes larges aftermarket, avec en plus pour le coupé Plymouth un rake prononcé rendant le porte-à-faux arrière encore plus impressionnant..

IMG_1270

IMG_1488

IMG_1322

IMG_1272

IMG_1324

IMG_1273

IMG_1321

IMG_1275

IMG_1320

IMG_1276

IMG_1346

IMG_1271

Posté par Southpaw à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,