20 mai 2019

This Week's Music Video - The Raunch Hands, Blackjack + I live for the sun

New York, début et milieu des 80's. La vague punk est retombée depuis un moment, la no-wave a fait pshitttt, et musicalement il ne se passe pas grand'chose de nouveau et d'excitant dans la Grosse Pomme; c'est l'une de ses périodes creuses ou tout retombe à plat et où naturellement les rock'n'roll addicts de tous poils et fans absolus de la chose se tournent vers le passé, plus ou moins éloigné et fantasmé. Les Raunch Hands se forment, comme des tas de groupes avant et après eux, poussés par cette envie de jouer un rock'n'roll fun, sauvage, débridé, simple et jouissif, sans aucune prétention carriériste, artistique ou musicale, en puisant à la source, dans le riche patrimoine national gorgé de morceaux de 50's rock'n'roll, de rhythmn'n'blues, de surf music, de garage 60's et de punk des 70's tous plus kool et bandants les uns que les autres.

Oui mais les Raunch Hands sont surtout new-yorkais, et le sulfureux passé pré-Giuliani de leur ville-monde va faire tout autant partie de leurs influences majeures. D'où leur surnom, sûrement, de Kings of Sleaze, tant leurs références au sexe tendance dirty et à toutes les autres dépravations possibles et imaginables (le tout dégoulinant d'alcool cheap à souhait - Thunderbird E.S.Q.!) imprègnent leur rock'n'roll libre, déglingué, testostéroné et mal embouché - aussi rugueux qu'une main calleuse sur un arrière-train rebondi, pour une partie de spanking librement consentie.. Deux exemples avec leur propre Blackjack et une méchante reprise d'un hit surf des sixties,  le I live For The Sun des Sunrays. Enjoy

The Raunch Hands - Blackjack

The Raunch Hands - I Live for the Sun

 

Posté par Southpaw à 04:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


13 mai 2019

This Week's Music Video - The Mystery Lights, Too Much Tension

The Mystery Lights are back avec un nouvel album, toujours paru sur Wick Rds, le sous-label de Daptone, il y a quelques jours. Psyché-garage rock'n'roll from Brooklyn, NYC, cet état de Too Much Tension est-il le résultat "Trop Dur à Supporter", du Too Many Girls d'il y trois ans? Dunno, mais j'attends avec impatience de pouvoir jeter une oreille à ce nouveau lp. Enjoy.

The Mystery Lights - Too Much Tension

27 avril 2019

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Speedoo

Pendant ce temps-là, à New York dans le quartier de Harlem.. Cinq jeunes gens ont choisi, deux ans plus tôt et comme des milliers d'autres groupes d'un bout à l'autre de la planète, le nom de la marque de luxe du groupe automobile General Motors comme patronyme pour leur combo de Doo Wop. En 1955, The Cadillacs sortent leur cinquième single, Speedoo (b/w Let Me Explain), un uptempo doo wop particulièrement réjouissant, et l'idéal, par chez nous, pour démarrer la journée et le weekend en ondulant du pelvis et en claquant des doigts!

Une annecdode: le groupe se scinde en 1957 en deux entités différentes, Earl Carroll and the Cadillacs et The Four Cadillacs, avant de se redevenir un seul et unique band un an plus tard sous le nom de.. Speedoo & The Pearls. L'album des Four Cadillacs dont la pochette se trouve ci-dessous à quant à lui été enregistré en '57 et tient parfaitement la route encore aujourd'hui, pétillant mix de rhythm'n'blues swinguant et de doo woo suave à souhait. Enjoy.

The Cadillacs - Speedoo

fab cad

 

21 avril 2019

Daddy Long Legs au 4AD, Diksmuide, samedi 20 mai 2019

Daddy Long Legs au 4AD à Diksmuide hier soir! Un très bon concert de début de tournée "continentale" (après deux premières dates en Angleterre, à Londres et à Brighton, il y a quelques jours), du foot-stompin', hollerin' blues preachin' haute intensité, une floppée de (très bons) nouveaux titres (Winners' Circle, un hit dans mon salon depuis ce matin) issus du tout nouvel opus du trio de Brooklyn, Lowdown Ways, à paraître le 10 mai prochain sur Yep Roc Rds. Et juste avant un beaucoup trop bref rappel et l'obligatoire hymne Motorcycle Madness, réclamé à corps et à cris par le public, une version du feu de dieu, ardente et incantatoire, du Fire & Brimstone de Link Wray.. Ils sillonnent toute l'Europe d'Alicante à Helsinki jusqu'au 10 juin, so don't find yourself on the wrong side of the river and catch 'em live if you can!

DLL2

Daddy Long Legs - Bad Neighborhood

DLL1

Posté par Southpaw à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 avril 2019

New York City's classic pix du jour - The Guardian Angels

Une photo emblématique du début des 80's à New York.. Une membre des Guardian Angels devant la porte d'une rame couverte de graffiti, tout comme les autres bénévoles (visibles au fond) du groupe anti-agression et anti-criminalité créé par Curtis Sliwa en 1977.

GA1

Les Guardian Angels furent fondés à la fin des 70's par Curtis Sliwa, un natif de Brooklyn et manager de nuit d'un fastfood dans le Bronx, qui ne supportait plus l'état de déréliction et l'absence totale de loi et d'un minimum de sécurité dans le métro new-yorkais, livré, le soir notamment mais pas seulement, à la violence aveugle et aux exactions de tous types.

Imaginant des groupes multi-raciaux composés de citoyens lambda non-armés mais spécialisés en arts martiaux et techniques d'auto-défense, et susceptibles de patrouiller d'une manière visible et rassurante dans le métro et les stations d'un bout à l'autre des cinq boroughs constituant la Grosse Pomme, Sliwa et ses amis lancèrent ce projet et commencèrent à s'attirer à la fois les commentaires positifs des usagers du métro et les reproches de la police, cette dernière accusant vite les Guardian Angels de n'être qu'une bande de "vigilantes" (un terme connoté très négativement en anglais, traduisible par "justiciers autoproclamés" et suggérant une milice versant facilement dans la justice expéditive), voire un gang parmi d'autres..

GA3

(Robert Rosamilio/NY Daily News Archive via Getty Images)

GA2Les Guardian Angels sont de retour dernièrement dans les rues de New York et dans le métro, avec en plus cette fois-ci des patrouilles entièrement féminines, les Perv Busters, qui ciblent spécifiquement les prédateurs sexuels et cherchent à informer et rassurer les usagères qui voyagent seules et les femmes en général. Un article intéressant vient d'être publié il y a quelques jours ici.

GA4Perv Busters © Guardian Angels

 

Posté par Southpaw à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05 février 2019

Tonic Tuesday - Da Ramones, Rock'n'Roll High School + Do You Remember Rock and Roll Radio?

Joey & Marky, Johnny & Dee Dee.. et End Of The Century, le cinquième album des Ramones, sorti il y a tout juste 39 ans, le premier que j'ai acheté neuf en 1980! Still kicking butts 39 years later.. Enjoy!

Ramones - Rock 'N' Roll High School

Ramones - Do You Remember Rock and Roll Radio?

 

 

Posté par Southpaw à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 décembre 2018

The Fleshtones & The Glücks ce samedi premier décembre au C.C.R.Magritte, à Lessines, Belgique

Peter Zaremba. Keith Streng. Ken Fox. Bill Milhizer. Mine de rien ces quatre-là incarnent à eux seuls plus de quarante ans d'amour inconditionnel du Rock'n'Roll, dans sa version la plus fun, la plus insouciante, la plus débridée, la plus ridiculement sublime! Et même si les quatre new-yorkais ne sont plus des teenagers depuis belle lurette, leur enthousiasme intact emporte toujours tout sur son passage, surtout lorsqu'ils se lâchent dans leur éco-système naturel, à dimension humaine mais propice aux danses collectives les plus improbables, comme la salle du C.C. René Magritte de Lessines.. Love these guys.

Fleshtones @ CCR Magritte, Lessines, hier soir.

Fleshtones @ CCR Magritte, Lessines, Sat. December 1st, 2018

Un p'tit mot sur la perf des Glücks, le jeune duo ostendais qui bonifie en vieillissant mais reste aussi explosivement instable que la caisse de nitroglycérine posée au bord du gouffre auquel leur garage punkcore fait toujours penser. Faut juste jouer un poil moins fort, les gars, vous ne perdrez rien en efficacité et mon vieux camcorder vous en sera infiniment reconnaissant..

The Glücks @ CCR Magritte, Lessines, Sat. December 1st, 2018

 

 

 

 

 

 

Posté par Southpaw à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 novembre 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: I wonder why

Le samedi matin j'ai une compile de kewl trucs vintage pour démarrer la journée, et elle kickstart avec Dion & The Belmonts, groupe doo-wop formé en 1957 par quatre jeunes ritals qui habitaient tous sur ou pas loin de Belmont Avenue, dans le Bronx. Inspirés par leurs collègues des quartiers noirs de NYC, le quartet cartonna quasiment tout de suite avec ce single paru en '58, un uptempo doo-wop devenu depuis un classique du genre. Enjoy.

Dion & The Belmonts - I Wonder Why

06 octobre 2018

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: American Beat

Et les deux versions, siouplaît! American Beat, le tout premier single des Fleshtones (l'original de 1978) et le remake de '84 pour le film Bachelor Party (Incidemment l'un des premiers rôles ciné de Tom Hanks), par l'un des groupes les plus funs qu'il m'ait été donné de voir sur scène.. Ladies & Gents, Enter New York City's Roman Gods of Rock'n'Roll, The Fleshtones!

Et en plus l'increvable quatuor sera live on stage à Lessines le 1er octobre prochain! Super-Rock Time! Yeeeeeaaaah... Yaaaaaaaaaw!!!

Fleshtones - American Beat '84

Fleshtones - American Beat

Fleshtones 1

Fleshtones 2

Fleshtones 3

 

Posté par Southpaw à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 juin 2018

This Week's Music Video - Bodega, How did this happen?!

Le premier album de Bodega, jeune et fin quintet from Brooklyn, New York City, pourrait avoir été enregistré à la fin des seventies, mais voilà, il paraît ces jours-ci, et ce How did this happen!?, premier single issu de ce Endless Scroll, est bien parti pour devenir le tube de l'été sur toutes les plages accessibles depuis le portail spatio-temporel ouvert en permanence sous le troisième pilier du pont de Williamsburg. Et, au delà des modèles et références proto et postpunk évidents (The Fall, Wire, le Velvet & co), auxquels on risque très vite de les réduire, il y a suffisamment de petites perles pop'n'roll dans ce premier opus (Truth is not Punishment, Boxes for the Move, Williamsburg Bridge,..) pour donner envie d'en savoir plus. Check'em out.

Bodega - How did this happen!?

Posté par Southpaw à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,