14 janvier 2020

Tonic Tuesday - The Unknowns, The Streets

The Unknowns.. Déjà eu l'occasion de dire ici à quel point je chérissais ce groupe, mais une petite discussion sur les réseaux sociaux ce weekend autour de ce mythique concert lillois du 18 octobre 1990 à l'ancien Aéronef (rue Colson) m'a fait illico replonger dans la savoureuse potion rock'n'roll concoctée à l'époque par Bruce Joyner, Mark Neill, David Doyle et Steve Bidrowski (remplacé par Craig Packham lors de cette tournée). Du coup je réécoute en boucle l'enregistrement intégral de ce gig réalisé par RCV 99fm, la rock radio locale, et je me dis que ça vaut la peine de re-partager ce petit bijou avec vous.. Enjoy.

The Unknowns - The Streets

Bruce Joyner & the Unknowns Live in Lille ( L'Aeronef ) - October 18 th 1990)


13 janvier 2020

This Week's Music Video - Randy & The Rainbows + Blondie, Denis(e)

Le Queens, New York, 1963. Randy & The Rainbows, un quintet de doo wop monté l'année précédente par deux paires de frangins, les Safuto et les Zero, décroche la timbale avec leur premier single, Denise, dans les charts r'n'b et pop. Quinze ans plus tard, Blondie reprend le titre, le masculinise et en fait le hit et le standard que l'on connait encore aujourd'hui - la version studio est pas mal, mais cette version en live nettement plus punchy vaut aussi le détour! Enjoy.

Blondie - Denis

Randy & The Rainbows - Denise

Blondie - Denis

11 janvier 2020

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Run Away

Yeaaaaah.. la piste garage punk parfaite pour démarrer le weekend! Un riff qui trace, un orgue que frétille derrière, une rythmique carrée et percutante, des lyrics futiles donc indispensables et un chant plein de morgue teenage, tout ça emballé en moins de deux minutes, au milieu des sixties, par The Oucasts, éphémère teen combo de San Diego, Californie. Kewl..

Outcasts - run away

 

Posté par Southpaw à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 décembre 2019

Tonic Tuesday: Don & The Goodtimes, Little Sally Tease + Money + Louie Louie

Avril 1963. Le jeune Don Gallucci, 15 ans, signe le riff de keyboards de Louie Louie, instant classic du Pacific Northwest Sound puis hit interplanétaire définitif des Kingsmen, mais se fait virer du groupe parce qu'il est trop jeune pour partir en tournée. Pas démonté pour un sou, il monte aussi sec un nouveau combo, Don & The Goodtimes, et cartonne immédiatement avec le killer instro Turn On puis avec Little Sally Tease, autre future classique garage, d'ailleurs vite repris par tout le monde dont les fabuleux Standells, à Boston, à l'autre bout des States. Le groupe devient vite un incontournable du circuit des clubs régionaux, tout comme les Wailers, les Sonics et Paul Revere & The Raiders, mais sans jamais atteindre le succès de ses derniers.

Leur version du vigoureux Money (That's What I Want), un standard rhythm'n'blues daté de 1959 et signé par l'infernal duo Berry Gordy/Janie Bradford pour Barrett Strong vaut aussi le détour, et leur réengistrement de Louie Louie étalé sur plus de cinq minutes rivalise en énergie et brutalité garage punk avec les originaux et les reprises des Sonics eux-mêmes. Enjoy.

Don and The Good Times -Little Sally Tease

Don and The Good Times - Money

Don & The Goodtimes - Louie Louie (Le cliché est bien sûr une photo des Sonics, et non pas de Don & The Good Times)

 

Posté par Southpaw à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 décembre 2019

Tonic Tuesday - The Premonitions, Give Back What You Take

Un p'tit shot de pure garage punk sex-teaze revival, ça ne se refuse jamais, surtout un mardi (?), et surtout de cette qualité! The Premonitions, Baby, from Los Angeles with fuzz et deux 45trs parus cette année, dont ce tout nouveau Give Back What You Take b/w Sun Goes Down. Enjoy.

The Premonitions- Give Back What You Take

!

Posté par Southpaw à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 novembre 2019

Tonic Tuesday: The Dirtbombs - Ode to a Black Man + Natural Man

2001! Déjà 18 ans qu'est sorti ce qui doit probablement être le meilleur enregistrement jamais réalisé par les Dirtbombs, un bon groupe de Detroit monté par le cofondateur des Gories, Mick Collins, quelques années auparavant. Deux batteries, deux basses, une guitare, la voix chaude et la présence scénique de Collins.. de quoi garantir de sacrés souvenirs de concerts, surtout pendant les tournées de promo de ce fameux second album Ultra Glide In Black, avec cette superbe collection de reprises remises au goût du jour garage soul. Le single Ode to a Black Man a bien tourné sur ma platine, la face A signée en 1980 par Phil Lynott, mais aussi la face B inédite avec cette cool et suavissime cover du Natural Man (1971) du crooner soul/r'n'b Lou Rawls! Enjoy.

The Dirtbombs - Ode to a Black Man

The Dirtbombs - Natural Man

Posté par Southpaw à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 octobre 2019

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: All The Time In The World + Gabrielle

Bon ben cette semaine a été très punk dans mes enceintes.. Après être retombé dans la marmitte mid-seventies pub/punk avec les 'Bishops et l'infernal quintet Bators/Chrome/Zero/Magnum/Blitz lundi et mardi dernier, on enfonce le clou chromé ce samedi matin avec un combo injustement oublié, The Nips, a.k.a. The Nipple Erectors (un nom unilatéralement désigné comme Meilleur Nom de Groupe Punk et Assimilé par un jury de une personne cette semaine dans mon salon), monté par Shanne Bradley et Shane MacGowan (Six ans avant que ce dernier ne co-fonde The Pogues) et auteur d'au moins deux classiques, le très power-pop Gabrielle (1979 - repris quelques années avant sa parution par Johnny Hallyday) et ce fantastique All The Time In The World, leur second single paru en 1978. Enjoy.

The Nips - All the Time in the World

The Nips - Gabrielle

CDWIKM-66a

 

 

Posté par Southpaw à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 octobre 2019

Tonic Tuesday: The Count Bishops, Teenage Letter

Punk rock, pub rock, "street rock", en 1975, à Londres et un peu partout, c'était moins l'étiquette qui comptait que l'envie et la volonté du back to basics, aussi bien sur scène que dans le studio, façe à ce truc boursouflé, élitiste, nombriliste et prétentieux qu'était devenu le "Rock".. The Count Bishops, vigoureux quintet londonien biberonné au freakbeat rhythm'n'blues British et au garage punk US n'avait pas d'autre ambition que de revivifier le rock'nroll, d'en faire à nouveau un trux excitant, lean, mean and nasty, comme leur collègues Doctor Feelgood ou Eddie & The Hot Rods. Mission accomplie dès Speedball, leur premier EP 4-titres, également le tout premier vinyle paru sur Chiswick Records, jeune label dévoué à la cause. A coup d'originaux rentre-dedans et de reprises survitaminées - tel ce Teenage Letter écrit par Big Joe Turner et déjà revisité par Jerry Lee Lewis, The Sorrows et un paquet d'autres auparavant - les Count Bishops ouvraient la voie au Clash et aux Pistols..

Count Bishops - Teenage Letter

Posté par Southpaw à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 octobre 2019

This Week's Music Video - Dead Boys, Sonic Reducer

Pas plus de trois minutes de pure rage, un condensé jubilatoIre de frustration et d'énergie, tension / compression / explosion, on est en 1977 au CBGB's, 315 Bowery, Manhattan, The Dead Boys viennent de migrer de Cleveland, Ohio, à NYC, et définissent quasiment à eux seuls les canons du punkrock. Sonic Reducer, ain't no loser..

Dead Boys - Sonic Reducer

Posté par Southpaw à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 septembre 2019

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: My Pal

"You're my only friend, and you don't even like me".. la voix abrasive de Sean Greenway, à peine majeur, les lyrics et le riff plombé du premier single de God avaient créé un véritable séisme à la sortie du 7" sur Au-Go-Go Rds en 1988, et cette piste signée à l'époque par ce tout jeune combo de Melbourne est depuis devenue un autre classique oz rock incontournable, régulièrement repris aux quatre coins de la planète r'n'r par "ceux qui savent".. Un parfait antidote à la douceur de vivre australe et un véhicule idéal pour ventiler son amertume, sa rage et son dégoût de soi.. What's not to like?

God - My Pal

Posté par Southpaw à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,