13 octobre 2019

Black Indians au Palais des Beaux Arts, Lille, lundi 14 octobre 2019

Qui a envie de retourner dans le quartier de Treme (source d'inspiration de la géniale série télé du même nom créée par David Simon en 2010) à la Nouvelle Orléans, demain soir? C'est à 19h30 à l'Auditorium du Palais des Beaux Arts de Lille, un documentaire de 2018 signé Edith Patrouilleau, Jo Béranger et Hugues Poulain..."Hangin' in the Treme, Watchin' people sashay, Past my steps, By my porch, In front of my door.."

black indians

Posté par Southpaw à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


31 mars 2019

Your Next Stop.. The Twilight Zone.

Pas mal, pas mal du tout les deux premiers épisodes du reboot 2019 de la mythique série télé The Twilight Zone (La quatrième dimension en France), qui m'avait complètement terrorisé / captivé / fasciné quand j'étais gamin (et ado, grâce à Temps X!). Un redémarrage à la fois très contemporain et très respectueux du concept original imaginé par le génial Rod Serling à la fin des fifties, sous la houlette du talentueux Jordan Peele (le scénariste réalisateur derrière le déjà-culte film d'horreur / pamphlet politique Get Out sorti il y a deux ans).

the tz

The Twilight Zone 2019 - Extended Trailer

Adam Scott, l'acteur principal de la nouvelle version d'un des épisodes les plus marquants de la série originale, Nightmare at 20.000 feet, était présent hier à SériesMania pour répondre aux questions de Renan Cros (Cinemateaser.com, Pop Pop Pop/France Inter) et du public entre la diffusion en avant-première mondiale des deux premiers épisodes de cette nouvelle mouture, qui débutte demain lundi aux USA. Pas de programmation sur les chaînes françaises pour l'instant..

Adam Scott 2

Adam Scott 4

Twilight Zone Intro

The Twilight Zone

BLANK-ON-BLANK-ROD-SERLING-2

25 mars 2019

This Week's Music Video - Badfinger, Baby Blue

En plein festival SériesMania ce weekend, quelques belles découvertes déjà, mais je me disais que ça faisait quand même un bon moment que je n'avais pas eu un choc sériephile à la hauteur de Breaking Bad, la fameuse série en cinq saisons (2008 - 2013) de Vince Gilligan, featuring Brian Cranston dans le rôle (de sa vie?) de Walter White, prof de chimie qui a plus ou moins raté sa vie et qui, atteint d'un cancer foudroyant, se transforme en redoutable fabriquant-dealer de métamphétamine pour subvenir aux besoins de sa famille.

J'avais vraiment craqué sur cette série là en particulier, et j'ai encore un souvenir ému de la toute dernière scène du tout dernier épisode, quand Walter rend l'âme et que le Baby Blue de Badfinger démarre.. Rarement l'adéquation entre les paroles d'une chanson, la chanson elle-même, et l'utilisation de celle-ci à un moment-clé - le premier couplet résumant en quelques mots toute l'intrigue - n'avait été aussi parfaite. Un coup de maître de Thomas Golubic, le Music Supervisor de la série à l'époque!                   

Badfinger - Baby Blue

Badfinger - Baby Blue

Posté par Southpaw à 04:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 février 2019

Séries Mania Festival Edition 2019, c'est parti!

Compétitions française et internationale, avant-premières de nouvelles saisons, séries cultes et panorama mondial, et surtout un maximum de découvertes (avec des propositions particulièrement alléchantes, cette année!) , c’est ce que proposera Séries Mania Festival du 22 au 30 mars prochain à Lille et dans toute la région.

Fleurot - chignonJulianna Margulies

Audrey Fleurot, Julianna Margulis (membres du jury)

Et cette année pour la deuxième édition lilloise - ou «Saison 2, épisode 2».. - du festival créé en 2010 à Paris, «il va y avoir du lourd», effectivement, avec outre la venue d’invitées prestigieuses (Le féminin s’impose, car de Uma Thurman, invitée d’honneur, à, entres autres, Julianna Margulis (The Good Wife, Urgence) et Audrey Fleurot, la coloration de cette édition sera très féminine), et les multiples projections, soirées spéciales et évènements parallèles, une programmation à la fois populaire et ultra-pointue, et de quoi satisfaire l’appétit vorace des Sériephiles/phages avides de nouveaux chocs télévisuels.

Bon, moi, en tous cas, je suis déjà dans les starting-blocks pour la rencontre avec Charlie Brooker et Annabel Jones (créateurs et showrunners du fabuleux Black Mirror et auteurs de l'excellente mini-série Dead Set) et j’attends avec impatience de découvrir sur grand écran les prometteurs Lambs of God, Blackout ou le reboot de The Twilight Zone! Encore quatre semaines à tenir..

COMP OFF_OK Photo CATALOGUE 1_Lambs Of God_CR Lingo Pictures - Mark Rogers_CATALOGUELambs of God

Photo Twilight Zone TZ-S01-logo-BGi (1) CBS Studios Inc

 

 

Posté par Southpaw à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2018

Series Mania à Lille, du 27 avril au 05 mai 2018 - C'est parti!

Et tous les événements ici!

Posté par Southpaw à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


01 octobre 2017

Langdon Clay, Cars, New York City 1974-1976 - Polka Gallerie, Paris / The Deuce, HBO Series saison 1

Deux occasions de se replonger, ces jours-ci, dans le New York des 70's.. Tout d'abord, une belle expo photos à la galerie Polka à Paris, qui se termine malheureusement dans quelques jours mais qui vaut le coup si, comme moi, vous êtes amateurs d'américaines seventies dans leur habitat naturel, à savoir ici les rues plus ou moins trashy du New York pré-"nettoyage-par-le-vide" de l'ère Giuliani. Des clichés signés Langdon Clay datant du milieu de années soixante-dix, puissamment évocatrices d'un NYC fantasmé, nourri par tous les films vus et revus depuis The French Connection, Klute, Taxi Driver ou Dog Day Afternoon.

Ensuite, The Deuce, la nouvelle série TV de HBO, qui nous replonge dans le NYC interlope et grouillant de vie de la 42ème Rue, Midtown, Manhattan, à l'époque de la naissance du cinéma porno "moderne", des pimps aussi brutaux que flamboyants et beaux parleurs, et de leurs streetwalkers, ces filles de la banlieue ou de la cambrousse qui finissaient prostituées après avoir cru décrocher la lune en écoutant leurs séduisants discours. Les premiers épisodes sont prometteurs, le casting à la hauteur, la reconstitution du quartier bluffante, et la bande son funk 70's est impec'.  My kind of stuff!

Langdon Clay Polka2

Langton Clay Polka1

The Deuce (2017)

Posté par Southpaw à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 septembre 2017

Harry Dean Stanton R.I.P.

Harry Dean Stanton (1926 - 2017)

HDS 2

HDS 4

"I'm 87 years old...I only eat so I can smoke and stay alive.. The only fear I have is how long consciousness is gonna hang on after my body goes. I just hope there's nothing. Like there was before I was born. I'm not really into religion, they're all macrocosms of the ego. When man began to think he was a separate person with a separate soul, it created a violent situation.

The void, the concept of nothingness, is terrifying to most people on the planet. And I get anxiety attacks myself. I know the fear of that void. You have to learn to die before you die. You give up, surrender to the void, to nothingness.

Anybody else you've interviewed bring these things up? Hang on, I gotta take this call..... Hey, brother. That's great, man. Yeah, I'm being interviewed... We're talking about nothing. I've got him well-steeped in nothing right now. He's stopped asking questions."

("J'ai 87 ans... Je ne mange que pour fumer et rester en vie.. Ma seule crainte, c’est combien de temps je resterais conscient après que mon corps m’ait lâché. J'espère juste qu'il n'y a rien, comme avant ma naissance.Je ne suis pas vraiment quelqu’un de croyant, la religion, ce n’est que l’univers de l’ego. Quand l'homme a commencé à penser qu'il était une personne séparée avec une âme séparée, la violence a émergée.

Le vide - le concept du néant - est terrifiant pour la plupart des gens. Moi-même, j’en fais des crises d'angoisse. Je connais la peur de ce vide-là. Tu dois apprendre à mourir avant de mourir, à t’abandonner au vide, au néant.

Parmi les personnes que vous avez interviewées, y a-t-il quelqu’un qui vous a parlé de tout ça? Attends, je dois prendre cet appel..... Hé, mon frère. C'est super, mec. Ouais, je suis en plein interview... On parle de rien. Là, maintenant, il est complètement submergé par le néant. Il a arrêté de poser des questions.")

Harry Dean Stanton

HDS 3

Posté par Southpaw à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2016

New York City's classic pix du jour - New York Dolls

Les New York Dolls au Mercer Arts Center en 1972, quelques mois avant le spectaculaire effondrement du building le vendredi 09 Août 1973, à 17 heures. Cet évenement est bien sûr au coeur de l'excellent pilote de la série TV Vinyl, produite par Martin Scorsese et Mick Jagger et réalisée (pour le pilote, tout du moins) par Scorsese lui-même. L'histoire des Dolls et du Mercer Arts Center se confondent pas mal, puisque les Poupées se sont formées en '71 et que la formation originale (David Johansen, Johnny Thunders, Syl Sylvain, Arthur Kane et Jerry Nolan, le remplacant du batteur Billy Murcia décédé d'une overdose à Londres en Novembre 72) jouait régulièrement (tous les mardis soirs, en fait) dans la pièce Oscar Wilde. 

L'épisode 1 de Vinyl débute et se termine avec l'un de ces fameux gigs des Dolls au Mercer et la dernière scène restitue bien le feeling de l'époque: musicalement, à la croisée du Glam anglais fraîchement importé, du protopunk East Coast et du hard '70's naissant - et "socialement", la séquence transpire la fuite en avant et l'hédonisme déséspéré d'une génération post-hippie et post-Vietnam prête à tout oublier d'une décennie déjà pourrie, dans une ville elle-même en pleine décrépitude.

La métaphore filée par Scorsese tout au long de l'épisode - le personnage principal sentant son univers s'écrouler autour de lui et préférant jouir une ultime fois dans la transe rock'n'roll et cocainée d'un live apocalyptique et masturbatoire plutôt que de chercher salut et rédemption en assumant ses actes -  repose cependant sur une notable entorse à la réalité, puisque l'écroulement du M.A.C ne s'est pas produit pendant un concert mais dans l'après-midi, bien avant l'ouverture des portes pour les shows de la soirée, et après que plusieurs signes avant-coureurs aient permis au manager de faire évacuer les lieux. Quatre personnes ont quand même perdu la vie, mais rien de commun avec le final dantesque du pilote de Scorsese.

Quant aux Dolls, l'aventure se terminera quelques mois plus tard, après deux albums considérés aujourd'hui comme des classiques et une lente désintégration faite de splits, de semi-reformations, de disputes et de réconcilations, et de retours plus ou moins ratés malgré les fulgurances live dont le groupe était régulièrement capable.

new-york-dolls-MACenter

mercer arts center 2

Beaucoup plus de détails sur la page du site Den of The Geek! à propos de ce moment-clé de l'histoire de NYC

Posté par Southpaw à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 février 2016

This Week's Music Video - Junior Brown

Ce lundi débute aux States la saison deux de Better Call Saul, l'excellent spin-off de Breaking Bad, génialissime série culte de Vince Gilligan featuring l'un des personnages les plus intriguants/attachants de ces dernières années, le prof de chimie devenu druglord Walter "I'm not in danger, I AM the danger" White. L'un des personnages secondaires de Breaking Bad, l'avocat véreux et fripouille notoire Saul Goodman, interprété avec beaucoup de finesse par l'excellent Bob Odenkirk, est devenu le personnage central de cette série, un "prequel", puisque l'intrigue nous ramène quelques années avant la rencontre fatale entre Walter White et son avocat. La saison 1, saupoudrée de références et de clins d'oeil jouissifs à Breaking Bad, narrait avac brio la transformation de ce personnage complexe en escroc cynique mais encore très humain, et rendait vite accro malgré une construction déstructurée et une intrigue particulièrement dense.

La Music Video de cette semaine n'est pas le générique de la série, mais la Signature Song officielle du show d'AMC, un peu comme l'était devenu à l'issue de l'épisode 7, saison 2 de Breaking Bad, Negra y Azul, la fameuse Ballade de Heisenberg, par le groupe de narco-corridos Los Cuates de Sinaloa. On avait sauté au plafond quand on avait découvert que le grand Junior Brown, vétéran de la scène country et auteur du cult-classic Highway Patrol, avait été mis à contribution pour interpréter Better Call Saul, tant l'univers de la série et celui du guit-steel maestro d'Austin, Texas, étaient proches. Enjoy the video, en attendant de pouvoir savourer cette saison 2 sur une chaîne française..

Junior Brown - Better Call Saul

Junior Brown 1

 

Posté par Southpaw à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juin 2015

Steed, John Steed - Patrick Macnee R.I.P.

Patrick McNee

Posté par Southpaw à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,