12 octobre 2019

Inauguration de l'Institut pour la photographie, Lille, vendredi 11 octobre 2019

Pas mal, pas mal du tout le lancement officiel de l'Institut pour la Photographie, dans le Vieux Lille ce vendredi. Un projet ambitieux et un endroit qui a du vécu et de l'âme (j'espère juste que les travaux prévus ne dénatureront pas le lieu), et sept expositions regroupées sous le titre générique extraORDINAIRE, à travers lesquelles on a pu (re)découvrir la production de photographes qui se sont tout d'abord intéressés au quotidien des "gens ordinaires", sous des angles et avec des regards très différents.

Des clichés de la lilloise Laura Henno pris à Slab City (un campement de squatteurs situé sur une ancienne base militaire au sud de la Californie, peuplés par les déclassés du Rêve Américain, mais aussi par ceux et celles qui honnissent le système et prônent un mode de vie plus simple, solidaire et D.I.Y.) aux géniales et révélatrices compositions de la série collective Home Sweet Home (une vision politique des intérieurs britanniques et de leurs occupants, des 70's à nos jours), l'expo insiste sur les différents rôles de la photographie, comme outil de travail sociologique, documentaire (chouette partie consacrée aux cartes postales vintages américaines de 1900 à 1940) et bien sûr expression artistique (l'hommage à la française Lisette Model et à ses "élèves", confrères et consoeurs Leon Levinstein, Diane Arbus, Rosalind Fox Solomon et Mary Ellen Clark).

J'ai en particulier beaucoup aimé les travaux d'Emmanuelle Fructus autour de la photographie vernaculaire et ses découpages / montages / assemblages de silhouettes issues de centaines de photos de familles minutieusement triés, découpés et regroupés, redonnant à la fois du sens, une seconde vie et un soupçon d'immortalité à ces tonnes de clichés amateurs, modestes et à priori sans valeur qui finissent à la poubelle après avoir pourtant tant signifié aux yeux de celles et ceux qui les avaient pris et regardés pendant des années.

l'Institut est ouvert jusque mi-décembre, avant re-fermeture pour suite et fin des travaux d'aménagements définitifs, et c'est gratuit!

PIMG_20191011_191400

IMG_20191011_185741

IMG_20191011_191456

IMG_20191011_191547

IMG_20191011_191127

IMG_20191011_191609

IMG_20191011_204858

IMG_20191011_183608

IMG_20191011_183651

IMG_20191011_182513

IMG_20191011_183920

IMG_20191011_184235

Posté par Southpaw à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 avril 2019

New York City's classic pix du jour - The Guardian Angels

Une photo emblématique du début des 80's à New York.. Une membre des Guardian Angels devant la porte d'une rame couverte de graffiti, tout comme les autres bénévoles (visibles au fond) du groupe anti-agression et anti-criminalité créé par Curtis Sliwa en 1977.

GA1

Les Guardian Angels furent fondés à la fin des 70's par Curtis Sliwa, un natif de Brooklyn et manager de nuit d'un fastfood dans le Bronx, qui ne supportait plus l'état de déréliction et l'absence totale de loi et d'un minimum de sécurité dans le métro new-yorkais, livré, le soir notamment mais pas seulement, à la violence aveugle et aux exactions de tous types.

Imaginant des groupes multi-raciaux composés de citoyens lambda non-armés mais spécialisés en arts martiaux et techniques d'auto-défense, et susceptibles de patrouiller d'une manière visible et rassurante dans le métro et les stations d'un bout à l'autre des cinq boroughs constituant la Grosse Pomme, Sliwa et ses amis lancèrent ce projet et commencèrent à s'attirer à la fois les commentaires positifs des usagers du métro et les reproches de la police, cette dernière accusant vite les Guardian Angels de n'être qu'une bande de "vigilantes" (un terme connoté très négativement en anglais, traduisible par "justiciers autoproclamés" et suggérant une milice versant facilement dans la justice expéditive), voire un gang parmi d'autres..

GA3

(Robert Rosamilio/NY Daily News Archive via Getty Images)

GA2Les Guardian Angels sont de retour dernièrement dans les rues de New York et dans le métro, avec en plus cette fois-ci des patrouilles entièrement féminines, les Perv Busters, qui ciblent spécifiquement les prédateurs sexuels et cherchent à informer et rassurer les usagères qui voyagent seules et les femmes en général. Un article intéressant vient d'être publié il y a quelques jours ici.

GA4Perv Busters © Guardian Angels

 

Posté par Southpaw à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 mars 2019

Exposition Vivian Maier à Paris, Gallerie Les Douches

Encore une petite quinzaine de jours pour profiter de l'expo Vivian Maier à Paris, à la gallerie Les Douches. Une occasion de voir de près ses clichés en couleur et d'apprécier une fois de plus son humour distancié et sa maîtrise de la composition, incluant notamment dans la série The Color Work les détails colorés qui tuent..

VM3

VM2

vm1

VM4

 

Posté par Southpaw à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 février 2019

Merel Schoneveld Photography

La découverte du jour: les fabuleux clichés de Merel Schoneveld, talentueuse photographe hollandaise contemporaine spécialisée en photographie de rue, dont les photos saisies sur le vif évoquent les grands noms de la photographie humaniste, avec un regard décalé à la Vivian Maier et un humour poétique à la Pentti Sammalahti. Merci à Polka pour la pépite!

Merel-Schoneveld-64

scheveningen-9

merel-schoneveld-10

Scheveningen-7

https://www.merelschoneveld.nl/

 

Posté par Southpaw à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 décembre 2018

La nuit, à Paris..

... la ville se vide de ses touristes, et les fantômes des vieilles populaires françaises des 60's sortent, côté Notre-Dame ou rue Oberkampf, se dégourdir les roues.. ou pas.

IMG_3242

IMG_3261

IMG_3250

IMG_3264

IMG_3246

Posté par Southpaw à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


28 décembre 2018

Pentti Sammallahti à la Maison Robert Doisneau, Gentilly

La composition et surtout le tirage. C'est ce qui impressionne le plus, techniquement, dans les clichés de Pentti Sammalahti. Mais ce qui frappe émotionnellement, quand on a l'occasion d'examiner de près les photos en question, c'est ce mélange de poésie, d'empathie discrète, et d'humour modeste qui se dégage de toute l'oeuvre du photographe finlandais. Une modestie qu'on retrouve jusque dans l'exposition qui lui est consacrée, encore visible pendant quelques jours à Gentilly, à la Maison de la Photographie Robert Doisneau. De l'art photographique qui fait du bien..

Vuokiniemi,Russie,1991[Pentti SAMMALLAHTI]

IMG_3234

IMG_3232

IMG_3235

 

Posté par Southpaw à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 décembre 2018

Patrick Devresse et "About Rock'n'Roll" une expo photo chez Big Star Records, Arras.

Photographier une série de portraits de personnalités régionales et r'n'r, c'était l'objectif du photographe arrageois Patrick Devresse pour cette exposition photographique qui sera (gratuitement) visible chez Big Star, à Arras, dans les jours qui viennent. Vernissage vendredi 8 décembre prochain, à partir de 18h. Un petit échantillon ci-dessous avec ce beau cliché de Hervé Loison, a.k.a. Jake Calypso.

JAKE C 1

14 novembre 2018

Expositions Pentti Sammallahti à Paris et à Gentilly

Pentti Sammallahti est un photographe finlandais aussi discret que talentueux, qui, depuis plus de cinquante ans, parvient à capter l'insolite, la poésie et l'humour de situation dans des clichés capturant essentiellement les réactions et comportements d'animaux. Deux expos lui sont consacrées en ce moment, l'une à Gentilly, à la maison Robert Doisneau (jusqu'au 13 janvier), l'autre à Paris à la gallerie Camera Obscura, jusqu'au 29 décembre.

PS2

PS1

Posté par Southpaw à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 octobre 2018

Black Power Mixtape et l'expo Power To The People, Lille

Demain soir au ciné L'Univers, Lille, une projection de Black Power Mixtape 1967-1975, le montage réalisé par Göran Hugo Olsson en 2011 des rushes tournés à l'époque par une équipe de journalistes suédois, en immersion dans les différents mouvements des droits civiques issus de la communauté noire américaine. Et bien sûr, toujours l'expo Power To The People, autour du travail du photographe Stephen Shames, qui cotoya à l'époque les membres du Black Panther Party For Self-Defense, tout autant gratuite et jusqu'au 6 janvier prochain, à la Maison Folies Moulins.

Power to the people

black p m

 

 

24 septembre 2018

Matt Henry à la galerie Polka, Paris.

Une expo photo potentiellement intéressante à la galerie Polka à Paris jusqu'au 27 octobre prochain: Southern Gothic & Other Stories, soit trois séries de clichés signé du photographe gallois Matt Henry, qui est allé confronter ses fantasmes d'européen à la réalité du Sud profond (Texas, Louisiane et Géorgie) via le filtre du genre littéraire Southern Gothic, donc. C'est gratuit, bien sûr, et ça peut valoir le coup d'oeil. Matt Henry sera également présent le six octobre pour présenter son nouveau bouquin, Night of the Hunted, à partir de 15h à la galerie. Check it out if you can!

SG POLKA 2

lonestars-9

lonestars-22

SG POLKA 1

Posté par Southpaw à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,