28 mars 2020

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: City Of People (The Illusions)

1966. Nous sommes dans le Michigan, Macomb County, à Saint Clair Shores, en banlieue de Detroit. Une bande de gamins se choisit comme nom - comme des dizaines d'autres à travers le continent nord américain - The Illusions, sort ce killer 45trs Wait Till The Summer b/w City Of People, et disparaît dans les limbes. Aujourd'hui, il reste cette petite bombacita garage punk pur jus, un stomper de première avec des lyrics kewlissimes!

"When i walk the streets, the people stare and laugh at me, they put me down - Hey Hey Hey!

I just act serene and tell them don't you mess with me don't put me down - Hey Hey Hey!

If they want to laugh and stare, go ahead 'cause I don't care!.."

Killer, j'vous dis..

Posté par Southpaw à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


24 mars 2020

Tonic Tuesday: The Troggs, Ride Your Pony

From Nowhere (Andover, dans le Hampshire, en fait) un album qui démarre avec une bombe, Wild Thing, killer proto-punker qui tétanisera droits dans leurs boots générations après générations de rock'n'rollers aux quatre coins de la planète.. puis une chanson pour chat(te) toute mimine, The Kitty Kat Song, histoire de séduire les minettes, et vlan, une nouvelle baffe dans la gueule en guise de piste n°3 avec ce Ride Your Pony, vigoureuse cover - écrite par Naomi Neville - du génial Lee Dorsey.. On est en 1966, et c'est comme ça que commence le second album des Troggs, seminal combo britannique monté au début des sixties par Reg Presley et Ronnie Bond, qui trône désormais au panthéon du rock sauvage et des ses rejetons les plus turbulents, garage et punk en tête. Enjoy the Joyride.

from n the t

 

Posté par Southpaw à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mars 2020

This Week's Music Video - The Stray Cats, Gene and Eddie

Need some timeless rock'n'roll right now.. Gene and Eddie and Brian and Lee and Slim Jim and the rest of the hot rod gang.. We're gonna rock with you guys.

The Stray Cats, unaffected by time or fashion, way back in '89 - Enjoy.

Eddie Co

Gene V

stray cats 1

Posté par Southpaw à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mars 2020

Tonic Tuesday: The Red Tyger Church, Free Energy + Angie Vampyre

Pas facile de (re)trouver aujourd'hui des infos fiables sur ce très discret combo de Sacramento, qui avait sorti cet excellent premier lp, intitulé Free Energy, en  2004 sur ALive Rds. Même le site Discogs.com demeure très évasif (et incomplet) sur le sujet, c'est vous dire.. Mais, bon, le combo à géométrie variable - aujourd'hui on appelerai ça un collectif - de Mike Diaz, le guitariste et tête pensante du groupe avait déjà à l'époque une capacité auto-promotionnelle inversement proportionnelle à son talent; ce qui explique sûrement pourquoi les compos et albums de The Red Tyger Church sont relativement difficiles à traquer.. Et c'est bien dommage, car le très personnel high-energy psyché-folk--garage Stonien seventies du combo, “Like Ike and Tina Turner backed up by Blue Cheer or something,” disait Diaz, mérite encore le détour presque vingt ans plus tard. Enjoy the Free Energy of Angie Vampyre..

The Red Tyger Church - Free Energy

Red Tyger Church 1

The Red Tyger Church - Angie Vampyre

 

Posté par Southpaw à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 mars 2020

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Doctor Rock (Hoodoo Gurus)

Bon, cherchez plus, j'ai trouvé le remède miracle.

The 'Gurus, live en 1997 pendant leur tournée d'adieu - et le reste du triple-CD Director's Cut (Le live Bite The Bullet, la compil' de passages radio Doppelgänger et celle de raretés et outtakes Bubble & Squeak) vous soignera tout aussi efficacement..

Have a nice weekend y'all.

The Hoodoo Gurus - Doctor Rock

Posté par Southpaw à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 mars 2020

Tonic Tuesday: The Wailers featuring Gail Harris, I Idolize You

il y a un mois j'avais déjà posté deux titres des Wailers, deux instrumentaux bien saignants, mais là, en réécoutant leur second album, le live de 1961 paru sur Etiquette - le label qu'ils venaient eux-mêmes de créer - et intitulé The Fabulous Wailers At The Castle, j'ai recraqué sur cette fantasmabuleuse cover du I Idolize You de Ike & Tina Turner, et en particulier sur la voix de Gail Harris, la jeune chanteuse de quinze ans qui, avec Rockin' Robin' Roberts (of Louie Louie fame), fournissait les vocaux sur la plupart des titres chantés du groupe. Gail Harris n'a pas vraiment fait carrière par la suite, mais sa performance sur cet album lui vaudrait sans problème une place de choix dans un hypothétique hall of fame du Pacific Northwest Sound!

The Fabulous Wailers feat. Little Gail Harris - I Idolize You

the-fabulous-wailers-at-the-castle

Posté par Southpaw à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 mars 2020

This Week's Music Video - Th' Losin' Streaks, Too Late

Th' Losin' Streaks! Ils ont un nom bien punk ("Les Spirales de la Défaite") et qui claque bien, ils viennent de Sacramento, Californie, ils avaient sorti un premier album (Sounds of Violence) et un ep (Beg, Steal or Borrow) tout à fait dignes d'intérêt en 2004 et 2005, puis plus rien jusqu'en 2018 et ce second lp chez Slovenly Rds, l'excellent This Band Will Self-Destruct in T-Minus. Aujourd'hui, lls balancent toujours un garage punk rock'n'roll de haute volée, quelque part entre - s'il faut absolument aller chercher des figures tutélaires - la réjouissante brutalité des  Miracle Workers et le sens du riff qui tue des Nomads. C'est vous dire si c'est bon.. And last but not least, la good news c'est qu'ils passent par chez nous, à Courtrai, le 11 mai prochain! Fuck Yeah, ça va rebondir sévère contre les murs du Pit's..

Th' Losin' Streaks - Too Late

Losin streaks

Posté par Southpaw à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 mars 2020

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Why Don't You Smile Now (All Night Workers + Downliners Sect)

Début 1965, Lou Reed et John Cale bossent comme songwriters pour un label commercial basé à Long Island, Pickwick Rds. On est encore bien loin du concept Velvet Underground, mais ce Why Don't You Smile Now, écrit pour les All Night Workers - éphémère garage band de Syracuse dont le guitariste, Mike Esposito, ira rapidement rejoindre les Blues Magoos - n'en demeure pas moins un excellent downtempo garage rocker, hypnotique et proto-Velvet en diable.

Un titre qui deviendra, quelques mois plus tard et de l'autre côté de la marre, un furieux classique freakbeat pour The Downliners Sect, le cultissime (demandez aux Headcoats!) gang de Twickenham, London, celui-là même qui transforma le fameux couvre-chef deerstalker de Sherlock Holmes en must absolu du look garage rock! Entre les deux versions, mon coeur balance, balance, et finit par refuser de choisir, du coup on se les joue back to back en boucle pour commencer le weekend! Enjoy.

The All Night Workers - Why don't you smile

The Downliners Sect - Why don't you smile now

03 mars 2020

Tonic Tuesday: Ronnie Spector, She Talks to Rainbows

En 1999, Ronnie Spector, ex-frontwoman des fabuleuses Ronettes (Be Maaaaaaaaah, Be My Baby!) et véritable badass girl (from Spanish Harlem) rescapée d'un mariage cauchemardesque avec ce taré - génial certes, mais vraiment taré - tyran domestique qu'était Phil Spector, enregistre un très bon mini-lp de reprises intitulé She Talks To Rainbows. Au programme, un titre des Beach Boys, le classique You Can't Put Your Arms Around A Memory de Johnny Thunders, une revisite d'un morceau des mid-70's des Ronettes (I Wish I Never Saw The Sunshine), et deux pistes signées par son pote Joey Ramone, dont le titre éponyme.

C'est d'ailleurs Joey lui-même qui produit le EP, et on imagine le kiff q'il a dû avoir en entendant son idole et néanmoins amie balancer cette superbe version de She Talks To Rainbows, un titre tardif des Ramones, écrit par lui justement, et que les brudders avaient originellement inclu dans leur quatorzième (et dernier) album studio, Adios Amigos, publié en 1995, un an avant le split du groupe..

Ronnie Spector - She Talks To Rainbows

ronnie-spector-lg

 

Posté par Southpaw à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 février 2020

Tonic Tuesday: The Tigermen, Tiger Girl

1964. Olean, état de New York, à quelques dizaines de miles de la frontière canadienne et des Grands Lacs. Quatre gamins décident de monter un groupe, se choisissent un nom qui claque, The Tigermen, commencent à jouer régulièrement dans le circuit des lake resorts, mettent de côté de quoi enregistrer une poignée de titres, et entre en studio, à Buffalo, un jour d'octobre 1965. Le résultat: deux 45trs, Close That Door b/w Love Me Girl et ce Tiger Girl (backed with le Runaway de Del Shannon). Et bien entendu, l'aventure se termine dès1966, avec la conscription ou l'entrée à l'université, selon la chance que vous aviez..

The Tigermen - Tiger Girl

Tigermen

 

Posté par Southpaw à 04:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,