22 octobre 2019

Tonic Tuesday: The Count Bishops, Teenage Letter

Punk rock, pub rock, "street rock", en 1975, à Londres et un peu partout, c'était moins l'étiquette qui comptait que l'envie et la volonté du back to basics, aussi bien sur scène que dans le studio, façe à ce truc boursouflé, élitiste, nombriliste et prétentieux qu'était devenu le "Rock".. The Count Bishops, vigoureux quintet londonien biberonné au freakbeat rhythm'n'blues British et au garage punk US n'avait pas d'autre ambition que de revivifier le rock'nroll, d'en faire à nouveau un trux excitant, lean, mean and nasty, comme leur collègues Doctor Feelgood ou Eddie & The Hot Rods. Mission accomplie dès Speedball, leur premier EP 4-titres, également le tout premier vinyle paru sur Chiswick Records, jeune label dévoué à la cause. A coup d'originaux rentre-dedans et de reprises survitaminées - tel ce Teenage Letter écrit par Big Joe Turner et déjà revisité par Jerry Lee Lewis, The Sorrows et un paquet d'autres auparavant - les Count Bishops ouvraient la voie au Clash et aux Pistols..

Count Bishops - Teenage Letter

Posté par Southpaw à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21 octobre 2019

This Week's Music Video - Dead Boys, Sonic Reducer

Pas plus de trois minutes de pure rage, un condensé jubilatoIre de frustration et d'énergie, tension / compression / explosion, on est en 1977 au CBGB's, 315 Bowery, Manhattan, The Dead Boys viennent de migrer de Cleveland, Ohio, à NYC, et définissent quasiment à eux seuls les canons du punkrock. Sonic Reducer, ain't no loser..

Dead Boys - Sonic Reducer

Posté par Southpaw à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 octobre 2019

Des concerts plutôt kool en ce moment dans le Nord - Check these out.

Bror Gunnar Jansson dimanche dernier à Baisieux en formation à géométrie variable, trio guitare-basse-batterie sur les titres plus rock'n'roll de They Found My Body In A Bag, son (excellent) dernier album en date, avec un insert one-man band comme à l'Aéronef il y a deux ans pour la partie blues atmosphérique / hanté au feeling David Lynchien très "cinématographique".

Bror Gunnar Jansson @ Baisieux 13 10 19 2

Bror Gunnar Jansson

Un très chouette gig. Pareil avant-hier soir à Béthune au Poche, avec un Gaspard Royant en grande forme et en formation minimaliste duo voix & guitare d'un côté, piano de l'autre, pour un set composé de nouveaux titres "tristes et écrits pour la fin du monde" et de réinterprétations au plus près de l'os de quelques-uns de ces titres emblématiques, ce qui nous a permis de vérifier que l'esthète parisien de Haute Savoie était non seulement un entertainer de première et un real kewl animal de scène, mais aussi un sacrément bon songwriter, doté en outre d'un goût très sûr (reprise-hommage du The Story of an Artist de Daniel Johnson en guise de rappel).

Gaspard Royant - Here For Nobody

Gaspard Royant - The Story of an Artist

Jonathan Jeremiah @ Aeronef 19 10 19

Jonathan Jeremiah

Bror Gunnar Jansson @ Baisieux 13 10 19 3

Bror Gunnar Jansson

Jonathan Jeremiah - Happiness

Côté songwriting de qualité, il avait aussi de très bonnes tunes hier soir avec le court gig de Jonathan Jeremiah pour les 30 ans de l'Aéronef. 45 minutes essentiellement consacrées au dernier lp, en format réduit à cinq musiciens, sans la section de cordes et les choristes qui l'accompagnait au Botanique à Bruxelles il y a huit mois. Et côté concerts à venir, y'a encore de quoi faire! Ce soir The Dream Syndicate au 4AD à Diksmuide, Nick Waterhouse dimanche prochain au Grand Mix à Tourcoing, les Detroit Cobras aux 4 Ecluses à Dunkerque le 27 octobre (et The Briefs au même endroit le mardi 10 décembre), The Lizards à L'Imposture à Lille le 30 octobre, et The Darts à la Manufacture, Saint Quentin, le 2 novembre.. Et en écho au Dream Syndicate, The Long Ryders, autre groupe vétéran de la scène paisley underground de Los Angeles au début des 80's, passera pas trop loin de chez nous, à Leffinge, au De Zwerver le 3 novembre prochain.

Detroit Cobrasdarts 2

lizards tour

Darts

The Darts

Nick-Waterhouse-Portada

 Nick Waterhouse

Posté par Southpaw à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2019

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Restless b/w Shake Up + Fuquawi

Une parenthèse instro surf garage dans la riche carrière rhythm'n'blues, funk & soul de Steve Cropper, l'homme derrière Booker T & The MG's, The Mar-Keys, et une bonne partie du son Stax, avec ce single signé The Cobras, en 1964. et en bonus une autre petite perle des MG's justement, intitulée Fuquawi et parue en '71 toujours sur le mythique label de Memphis fondé en 1959 par Jim Stewart et sa soeur Estelle Axton. Enjoy.

The Cobras - Restless

The Cobras - Shake Up

Steve Cropper

Booker T. & The MG's - Fuquawi

 

15 octobre 2019

Tonic Tuesday: Macy Skipper + The Cramps, Bop Pills

1956, Memphis, Sun Studios. Macy "Skip" Skipper, originaire de Saint Louis, enregistre quelques démos, dont ce pétillant Bop Pills, pour Sam Phillips, mais aucun disque ne résultera de ces sessions. 33 ans plus tard, les Cramps livrent leur version voodoobilly de cette obscure pépite aux masses de fans avides et autres teenage werewolves en mal de pilules du bonheur.. Stay Siiiiick!

Macy Skipper - Bop Pills

The Cramps - Bop Pills

Posté par Southpaw à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 octobre 2019

This Week's Music Video - Mick Medew & The Mesmerisers, Open Season

Mon amour du rock'n'roll australien a commencé il y a plus de quarante ans, avec la découverte, alors que je n'étais encore qu'un pré-ado boutonneux et antisocial (tupertonsanfroid!), du maelström Radio Birdman, via quelques cassettes pirates bien pourries vendues à la sauvette dans la cours de récré. Puis quelques années plus tard ce fut le choc Citadel Records, avec ces fabuleux 45trs de toute une floppée de groupes inconnus par chez nous qui semblaient partager une même passion intacte pour la chose, au delà de chapelles et des effets de modes, et surtout bien loin de la new wave européenne qui me sortait par les trous de nez.. Parmi tous ces groupes tous aussi intriguants les uns que les autres, The Screaming Tribesmen fut l'un des plus marquants, grâce notamment à un titre absolument fabuleux, Igloo, devenu depuis un hymne et une référence absolue du oz rock des 80's.

C'est donc avec beaucoup de plaisir qu'on découvre ce nouvel album de Mick Medew, l'homme à l'origine des 'Tribesmen, toujours actif (même si si c'est à un rythme très laidback) et toujours convaincu que le rock'n'roll est un état tout ce qu'il y a de plus naturel et une pratique digne d'être partagée avec le plus grand nombre. Son dernier combo en date s'appelle The Mesmerisers, l'album, très pop (tendance power), s'intitule Open Season, et il mérite le détour!

 Mick Medew and The Mesmerisers - Open Season

13 octobre 2019

Black Indians au Palais des Beaux Arts, Lille, lundi 14 octobre 2019

Qui a envie de retourner dans le quartier de Treme (source d'inspiration de la géniale série télé du même nom créée par David Simon en 2010) à la Nouvelle Orléans, demain soir? C'est à 19h30 à l'Auditorium du Palais des Beaux Arts de Lille, un documentaire de 2018 signé Edith Patrouilleau, Jo Béranger et Hugues Poulain..."Hangin' in the Treme, Watchin' people sashay, Past my steps, By my porch, In front of my door.."

black indians

Posté par Southpaw à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2019

Inauguration de l'Institut pour la photographie, Lille, vendredi 11 octobre 2019

Pas mal, pas mal du tout le lancement officiel de l'Institut pour la Photographie, dans le Vieux Lille ce vendredi. Un projet ambitieux et un endroit qui a du vécu et de l'âme (j'espère juste que les travaux prévus ne dénatureront pas le lieu), et sept expositions regroupées sous le titre générique extraORDINAIRE, à travers lesquelles on a pu (re)découvrir la production de photographes qui se sont tout d'abord intéressés au quotidien des "gens ordinaires", sous des angles et avec des regards très différents.

Des clichés de la lilloise Laura Henno pris à Slab City (un campement de squatteurs situé sur une ancienne base militaire au sud de la Californie, peuplés par les déclassés du Rêve Américain, mais aussi par ceux et celles qui honnissent le système et prônent un mode de vie plus simple, solidaire et D.I.Y.) aux géniales et révélatrices compositions de la série collective Home Sweet Home (une vision politique des intérieurs britanniques et de leurs occupants, des 70's à nos jours), l'expo insiste sur les différents rôles de la photographie, comme outil de travail sociologique, documentaire (chouette partie consacrée aux cartes postales vintages américaines de 1900 à 1940) et bien sûr expression artistique (l'hommage à la française Lisette Model et à ses "élèves", confrères et consoeurs Leon Levinstein, Diane Arbus, Rosalind Fox Solomon et Mary Ellen Clark).

J'ai en particulier beaucoup aimé les travaux d'Emmanuelle Fructus autour de la photographie vernaculaire et ses découpages / montages / assemblages de silhouettes issues de centaines de photos de familles minutieusement triés, découpés et regroupés, redonnant à la fois du sens, une seconde vie et un soupçon d'immortalité à ces tonnes de clichés amateurs, modestes et à priori sans valeur qui finissent à la poubelle après avoir pourtant tant signifié aux yeux de celles et ceux qui les avaient pris et regardés pendant des années.

l'Institut est ouvert jusque mi-décembre, avant re-fermeture pour suite et fin des travaux d'aménagements définitifs, et c'est gratuit!

PIMG_20191011_191400

IMG_20191011_185741

IMG_20191011_191456

IMG_20191011_191547

IMG_20191011_191127

IMG_20191011_191609

IMG_20191011_204858

IMG_20191011_183608

IMG_20191011_183651

IMG_20191011_182513

IMG_20191011_183920

IMG_20191011_184235

Posté par Southpaw à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Thee Saturday Morning Jumpstart Track: Linda Lu

Un kewl classic swingin' rock'n'roller pour débuter le weekend avec le Linda Lu de Ray Sharpe, chanteur guitariste texan originaire de Fort Worth qui décrocha la timbale dès son second single, ce même titre enregistré en 1959 sous la houlette de Lee Hazlewood, avec, excusez du peu, Duane Eddy et Al Casey aux guitares! Luv that stuff..

Ray Sharpe - Linda Lu

Posté par Southpaw à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2019

Tonic Tuesday: The Coolies, Uh Oh!

Cet été sortait Uh Oh! It's.. The Coolies, le EP 6-titres enregistré par Kim Shattuck avec ses vieilles copines Palmyra Delran (ex-Friggs, et ex-Pink Slip Daddy, le groupe pre-'Combo de Ben Vaughn) et sa complice de l'époque des Pandoras, Melanie Vammen, avec qui elle avait fondé The Muffs en 1991. Tous les bénéfices tirés de la vente du disque sont reversés à une association californienne de lutte contre la maladie de Charcot.

Kim Shattuck, The Coolies - Uh Oh!

Posté par Southpaw à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,